signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Parlement

En vue de protéger les enfants adoptés

La Commission des Affaires Sociales de la Chambre des Députés a reçu mardi au Palais Législatif des représentants d’institutions impliquées dans la question d’adoption internationale et dans la lutte contre la traite des personnes en Haïti. La rencontre s’est déroulée autour de deux projets de loi traitant de ces problèmes.

 

Il est question d’adapter la législation haïtienne à la convention de la Haye relative à l’adoption et au suivi que celle-ci nécessite en vue de la protection des enfants concernés. « L’objectif est que leurs droits soient garantis afin qu’ils ne soient par exploités sexuellement ou utilisés pour le trafic des organes », explique la députée Marie Jossie Etienne, présidente de la commission.

La nouvelle loi sur l’adoption fait obligation à l’Etat de suivre l’évolution des enfants adoptés pendant 8 ans. Il est indispensable que la législation haïtienne en matière d’adoption tienne compte des conventions internationales, relaie Arielle Jeanty Villedrouin, directrice de l’Institut du Bien-être Social et de Recherche, argumentant qu’Haïti, avec ses 12 mille adoptions entre 2003 et 2012, occupe la 4e place mondiale en matière d’adoption internationale.

« Nous devons nous assurer que la loi sur l’adoption protège les enfants », explique madame Villedrouin qui insiste sur la nécessité de conscientiser les parents biologiques sur l’enjeu de leurs actes. « Certains n’auront jamais la possibilité de revoir leurs enfants, qui ne leur appartiendront plus d’ailleurs », fait remarquer la responsable de l’ISBESR.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top