signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Economie

Foire mondiale écotouristique 2017: Haïti présentera sa Citadelle

Citadelle haiti

Du 16 au 26 novembre 2017, se tiendra dans la province de Jarabacoa en République dominicaine la deuxième édition de la Foire mondiale écotouristique 2017. Pour cet évènement majeur qui réunira 70 pays, une délégation haïtienne composée d’une dizaine de membres figurera parmi les  nombreux participants. Cette délégation, qui comportera des représentants du ministère de la Culture et de l’Environnement, sera coordonnée par le ministère du Tourisme.

Le principal objectif visé par les représentants d’Haïti à cette foire est d’assurer la promotion touristique du pays en terre étrangère et surtout en république voisine. Durant les dix jours de ladite foire, les deux associations qui accompagneront la délégation haïtienne, l’Association touristique des Palmes et de l’Ouest (ATPO) et  Medic Haiti, auront la mission de présenter principalement aux nombreux visiteurs de la foire : Histoire et Circuits touristiques de la Citadelle de Milot. La Citadelle Laferrière sera ainsi la toile de fond de cette présentation sur trois dimensions : historique, touristique et écologique.

Selon le représentant de l’ATPO, Ulysse Jean Chenet, cette deuxième édition de la Foire mondiale écotouristique sera l’occasion d’assurer  la promotion de la Citadelle du roi Henri Christophe, classée 8e Merveille du monde, comme étant le plus grand monument historique de l’Amérique et aussi comme patrimoine historique et touristique à part entière de la République d’Haïti.

Par ailleurs, Jean Chenet dit croire que la Citadelle est mal exploité par l’État haïtien. « Car aucun pays ne peut avoir un tel monument pour être un pays pauvre. La Citadelle à elle seule peut faire d’Haïti la première destination de la Caraïbe. Qui  dit développement touristique dit développement économique puisque le tourisme est un secteur transversal », explique l’auteur du « Guide Touristique » qui souligne que la foire sera également l’occasion de présenter et de promouvoir l’artisanat et la culture, deux filières sur lesquelles Haïti peut miser pour doper sa croissance.

A ce sujet, rappelle M. Jean Chenet, le Réseau  national des artisans de la production (RENAPRODS) et la Coalition des artistes et artisans haïtiano-dominicains (CAAHD) deux associations partenaires de l’événement se préparent  à faire de leur mieux pour qu’à cette foire Haïti maintienne sa place de leader de l’artisanat de la région.

Cependant, malgré la bonne volonté de la délégation de faire bonne figure à la foire, certains pépins financiers préoccupent encore leurs membres qui ont été obligés de revoir à la baisse le budget prévu à cette fin. En effet, de 45 000 dollars américains, ce budget est réduit quasiment à moitié pour passer à 25 000 dollars. Ce qui oblige aussi la délégation à réduire sa taille. Ainsi de 20 personnes prévues préalablement, le nombre est passé à environ une dizaine. Ce qui nécessite également une réduction dans la programmation des événements prévus du côté haïtien.

Face à cette situation, l’ATPO et Medic Haïti sollicitent le support de l’Etat haïtien pour garantir une participation digne d’Haïti à cette grande vitrine mondiale du  tourisme et de la culture où le pays a un grand coup à jouer.

Rappelons pour cette deuxième édition de la Foire mondiale écotouristique en République dominicaine que l’invité d’honneur est la République fédérale d’Allemagne, une puissance économique et culturelle mondiale.  De leur côté,  les Dominicains à travers l’organisation de cet évènement :   de créer un scénario favorable à un échange d’idées et d’expériences entre les peuples de différents pays sur la manière de préserver la diversité biologique et culturelle mondiale pour le développement humain et la paix et, concrètement, sur la manière d’élargir et d’améliorer la qualité de l’écotourisme et la production à Jarabacoa afin d’attirer plus de touristes et d’investisseurs du monde et de placer cette ville montagneuse de la République dominicaine sur la carte du monde de l’écotourisme.

Source: Le Nouvelliste

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top