signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Santé publique

Grippe A(H1N1) : Trois membres du gouvernement invité au Palais Législatif

Microphone

Les ministres du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural, Thomas Jacques, et de la Santé Publique et de la Population, Florence Duperval Guillaume sont invité au Palais Législatif le jeudi 27 juin. Au menu des discussions avec les membres de la commission économie et finances de la Chambre des Députés, les conditions dans lesquelles les échanges commerciaux se font avec la République.

Le président de la commission, Antoine Rodon Bien-aimé dénonce la violation des interdictions haïtiennes de l’importation des produits avicoles dominicains. Selon lui, des « viandes pourries » continuent d’arriver de l’autre coté de la frontière. Ce qui est anormal, pour le parlementaire qui croit indispensable la redéfinition des rapports commerciaux entre les deux morceaux de l’Ile Hispaniola.

Les services vétérinaires des deux pays se sont entendus la semaine écoulée sur la mise en place d’un comité technique d’experts avec pour mission d’établir les modalités de la reprise de l’importation des produits interdits en veillant au respect « des règles dictées par l’Organisation mondiale de la Santé animale (OIE) en matière d’Influenza aviaire ».

Les autorités dominicaines qui dirigèrent mal les mesures d’interdiction haïtiennes avaient dépêché une mission gouvernementale en Haïti « en vue d’une solution à l’amiable du problème ». Les deux pays avaient jugé nécessaire que leurs experts respectifs travaillent ensemble dans la perspective de satisfaire les revendications dominicaines relatives à la levée de l’interdiction sur les produits carnés et les animaux vivants. Bien avant le voyage de la délégation d’experts haïtiens en République afin d’y travailler avec leurs homologues dominicains, les dirigeants haïtiens avaient allégé leurs sanctions et celles-ci ne concernent aujourd’hui que les poulets et les œufs.

Des parlementaires haïtiens disent constater malgré tout que les mesures haïtiennes n’empêchent pas l’arrivée des produits interdits. Ils croient que c’est le moment de redéfinir les conditions dans lesquelles arrivent les produits dominicains.

Dans un communiqué pris cette semaine, le Gouvernement haïtien a promis de prendre « toute une série de mesures pour que les importateurs haïtiens se conforment aux règlements en vigueur. Ainsi, toute personne ou entreprise désireuse de se constituer en importateur de produits agro-alimentaires, doit-il, au préalable, fournir la preuve de sa capacité à transporter et stocker les produits en question dans les conditions requises. En outre, elle devra obtenir du Gouvernement Haïtien, un permis sanitaire d’importation pour chaque lot à importer ».

Le député Abel Descolines qui affirme soutenir la position du gouvernement haïtien, espère que les autorités dominicaines, au lieu des les mésinterpréter, adopteront une attitude responsable par rapport à la situation qui affecte les échanges commerciaux entre les deux Etats voisins.

Grippe A(H1N1) : Trois membres du gouvernement invité au Palais Législatif was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top