signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti : 23 ans après, les lavalassiens s’en souviennent, mais…

Les bases de l’Organisation Politique Fanmi Lavalas n’ont pas pu se réunir le 16 décembre à l’occasion du 23e anniversaire de l’élection de Jean-Bertrand Aristide. Jusqu’à midi environ, très peu de gens étaient présents aux abords de l’Église Saint-Jean Bosco, sur le Boulevard Jean-Jacques Dessalines. En fin de compte, des éléments épars ont pris la direction de la Fondation Aristide pour la Démocratie, où une cérémonie devait avoir lieu sur fonds de protestation.

Les militants du parti ont interrompu à maintes reprises le discours de Maryse Narcisse, actuelle coordonnatrice nationale de Fanmi Lavalas. Les protestataires lui ont reprochée d’avoir pris d’assaut la tête de l’organisation politique. Ils ont scandé à chaque fois le nom du sénateur Moise Jean-Charles que la charte de Fanmi Lavalas ne reconnait plus comme membre à part entière pour avoir été élu sous la bannière d’une autre structure politique.

Il y a même eu des dérapages dans l’enceinte de la Fondation où une odeur de gaz lacrymogène à provoqué des malaises. Des participants ont abandonné le site avant la fin du rassemblement.

Parmi les autres personnalités qui ont pris la parole, il y a eu l’épouse de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, Mildred Trouillot Aristide qui a lu le message circonstanciel de son mari, calfeutré depuis son second retour en Haïti en 2011. L’essentiel du message est un appel à l’unité adressé aux militants.

« L’unité est indispensable au changement de la situation d’Haïti », a déclaré madame Aristide.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top