La nouvelle dimension

Haïti à l’honneur au Salon du livre de Montréal

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

Haïti à l’honneur au Salon du livre de Montréal

La littérature haïtienne sera à l’honneur du 36e Salon du livre de Montréal, qui se déroulera du 20 au 25 novembre, et dont le thème cette année est « Une passerelle entre les cultures ».

De nombreux écrivains haïtiens ou d’origine haïtienne, romanciers, nouvellistes, poètes, essayistes, historiens et penseurs, seront présents au pavillon Haïti, installé au salon, pour des séances de dédicace et des prestations publiques.

Parmi eux, Gary Victor, Yanick Lahens, James Noël, Kettly Mars, Joël Des Rosiers, Joujou Turenne, Marie-Célie Agnant et Dany Laferrière.

Plus de 800 titres seront sur les rayons, couvrant 200 ans de production littéraire et intellectuelle, du jamais vu selon Rodney Saint-Éloi, lui-même auteur et éditeur de la Mémoire d’encrier.

Pour M. Saint-Éloi, le fait qu’Haïti est le premier pays à être honoré de cette façon au Salon du livre de Montréal témoigne du statut particulier de la littérature haïtienne, « incrustée » au cœur de la littérature québécoise.

Il explique la relation particulière entre ces deux littératures par le fait que de nombreux écrivains, quand ils ont fui la terreur duvalienne, ont choisi de s’établir au Québec et en particulier à Montréal.

De cette « rencontre du feu et du froid » est née une littérature haïtiano-québécoise unique au monde, selon lui.

Parmi les événements à ne pas manquer, mentionnons : mercredi 20 novembre, à 10 h 15, une séance de contes pour enfants de 6 à 9 ans, animée par Joujou Turenne et, le même jour, à 17 h, dans le cadre de l’inauguration officielle du salon, le lancement du très attendu Bonjour voisine!, un collectif rassemblant 51 auteurs québécois et haïtiens.

Enfin, samedi 23 novembre, à 12 h, en marge de l’exposition présentée actuellement au Musée canadien des civilisations, le public pourra assister à une discussion autour du vaudou entre le sociologue Laënnec Hurbon et Mauro Peressini, conservateur au Musée.

Source: La Presse

Facebook Comments

A lire aussi...