signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Haiti : alerte rouge

Haiti évolue vers une nouvelle émeute de la faim, selon certaines organisations de la société civile qui tirent la sonnette d’alarme pour porter les décideurs à agir avant qu’il ne soit trop tard. Du nombre, la Commission épiscopale nationale justice et paix (JILAP) qui a présenté, jeudi, un sombre tableau de la situation générale du pays.

« On assiste à l’aggravation de la misère dans le pays alors que les autorités se contentent de faire que de la propagande dans les medias en gaspillant les ressources de l’état. Si rien n’est fait pour améliorer les conditions de vie des plus démunis, Haiti connaitra une nouvelle émeute de la faim », prévient Gilles James, l’un des responsables de la JILAP.

Contrairement aux promesses faites par le président Michel Martelly, il n’y a pas eu de rupture avec les mauvaises pratiques de la corruption et des persécutions politiques, selon ces organisations qui invitent la population à sortir de sa léthargie.

« Et puisque des secteurs de la vie nationale critiquent vertement le caractère démagogique des programmes développés par le gouvernement, les autorités n’hésitent pas à adopter des mesures arbitraires pour intimider les militants conséquents », fait remarquer Gilles James, qui croit savoir que le chef de l’état tente de mettre sur pied un régime autoritaire et dictatorial dans le pays.

Haïti a déjà connu une émeute de la faim en avril 2008, sous l’administration de Jacques Edouard Alexis, pendant le second mandat présidentiel de René Préval. Frustrés de la détérioration de leurs conditions d’existence, des milliers de personnes avaient gagné les rues avec fracas cassant des pare-brise de véhicules et des installations commerciales à travers le pays.

CR//

 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top