signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti: des manifestants de l’opposition blessés par la police

Steven Benoit_blessures_manifestation

Haïti: des manifestants de l'opposition blessés par la policeDes manifestants de l’opposition, dont un candidat à la présidence, ont été blessés mercredi à Port-au-Prince par les balles en caoutchouc tirées par la police qui a aussi fait usage de balles réelles pour disperser la foule.

“Quand nous sommes arrivés devant les barrières du CEP (le conseil électoral provisoire), les policiers ont tiré sur nous”, a témoigné Steven Benoit, sénateur en poste et candidat à la présidence, sur une radio privée, rapporte l’AFP.

“C’était une manifestation pacifique: nous n’avons pas essayé de franchir les barrières. L’officier qui a donné l’ordre de tirer doit être sanctionné pour cet acte illégal”, a dénoncé Steven Benoit, blessé à la tête par des balles en caoutchouc.

Réunissant plusieurs milliers de partisans de divers candidats à la présidence, la manifestation s’est achevée dans un mouvement de panique face aux tirs fournis et l’usage intense par les policiers de grenades lacrymogènes.

“Le peuple revendique son vote et c’est son droit. Mais, contre le peuple, le gouvernement utilise ses forces de l’ordre que, nous, on considère plutôt comme des forces du désordre” s’énerve Frantz Jarniteau, partisan du parti Pitit Dessalines (les enfants de Dessalines en créole).

L’opposition multiplie les manifestations dans la capitale et les principales villes du pays depuis la publication, le 5 novembre, des résultats préliminaires du premier tour du scrutin présidentiel.

Avec 32% des voix, Jovenel Moïse, candidat du parti au pouvoir PHTK (Parti haïtien Tet kale) est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle, qui s’est tenu le 25 octobre, suivi par Jude Célestin, du parti Lapeh, qui a obtenu 25% des suffrages.

Ce résultat favorable au président sortant Michel Martelly, que la Constitution empêche d’effectuer un second mandat consécutif, est considéré comme “un coup d’état électoral” par les sympathisants de l’opposition.

Le CEP, ayant opposé une fin de non-recevoir aux candidats de l’opposition qui réclamaient une commission indépendante pour enquêter sur les fraudes électorales, devrait publier les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle “au cours de la semaine”, selon un porte-parole de l’institution.

Le second tour du scrutin est prévu pour le 27 décembre.

Photo: Lesly Dorcin

 

Haïti: des manifestants de l’opposition blessés par la police was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top