signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti : des responsables politiques saluent la démarche de la Conférence Episcopale d’Haiti (CEH)

La Conférence Episcopale d’Haïti (CEH) met sur pied une structure baptisée Conférence Episcopale de Médiation qui a pour mission de ramener les acteurs politiques autour de la table du dialogue. Les membres de cette entité ont déjà rencontré séparément des responsables politiques et les représentants de l’Exécutif et du Parlement, selon Mgr. Shibli Langlois ajoutant que les discussions devraient démarrer en janvier 2014.

Des leaders politiques saluent la démarche de la Conférence Episcopale d’Haiti. Edmonde Supplice Beauzile, présidente de la Fusion des Sociaux-démocrates ; Serge Jean-Louis, responsable du Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique (MOPOD), Harry Massant, porte-parole de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) et Paul Denis, grand conseiller au sein de la Plateforme Inite, reconnaissent tous que l’Eglise Catholique jouisse d’une certaine crédibilité pour prendre une telle initiative.

« Il était temps que l’Eglise Catholique se mêle de la partie », réagit l’ancienne sénatrice, Edmonde Supplice Beauzile qui rappelle que le vœu de son parti était qu’un dialogue politique soit ouvert en vue d’un accord politique, notamment sur les élections.

Edmonde Supplice Beauzile, qui s’attend à ce que la commission passe à l’action dans l’immédiat, croit que l’année 2014 doit démarrer avec l’accord politique afin qu’un climat de confiance s’installe dans la société.

L’ancien député Harry Massant se réjouit de l’initiative de l’Eglise, estimant qu’un dialogue est indispensable dans la société en proie à une grande crise. M. Massant, qui note l’échec de l’administration Martelly-Lamothe, émet le vœu que l’année 2014 soit meilleure.

Le Grand Conseiller de la Plateforme INITE, Paul Denis, souhaite au contraire que l’Eglise Catholique s’implique davantage dans les affaires du pays. Elle devrait dénoncer « les dérives de l’Administration Martelly – Lamothe », selon l’ancien ministre de la justice qui dresse un bilan négatif des actions du régime de Port-au-Prince. 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top