signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti-Dialogue : l’Exécutif a respecté son engagement

Kedler

Haïti-Dialogue : l’Exécutif a respecté son engagementLe porte-parole de la primature justifie la décision de l’Exécutif de ne publier que 7 des 10 personnalités élues à la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif.  Il s’en prend aux acteurs qui refusent de signer l’accord issu du dialogue inter-haïtien, estimant que l’Exécutif a respecté son engagement en publiant cette liste.

Kedler Augustin, qui persiste que l’un des élus rejetés par l’Exécutif ne dispose pas de la licence en comptabilité exigée par la loi, rappelle que par son agissement le président de la République a fait usage de ses prérogatives de garantir la bonne marche des institutions.

Par ailleurs, il met quiconque en défi de prouver la base légale des allégations selon lesquelles le président de la République aurait 10 jours pour formuler des objections sur la liste des élus au Tribunal Administratif.

Après la publication samedi dans le journal officiel des 7 personnalités jugées éligibles par l’Exécutif, des voix s’élèvent pour appeler à renforcer la pression sur le président Martelly pour le porter à publier les trois autres. Le président du sénat menace d’ailleurs d’entreprendre des démarches afin que les diplômes des membres du gouvernement et des agents intérimaires de l’Exécutif soient déposés au parlement.

Le sénateur Jean-Baptiste Bien-aimé comprend dans la démarche de l’Exécutif un moyen de contraindre le Sénat d’accepter son principe de partage de gâteaux. Il croit que le chef de l’Etat a tort de n’avoir pas formulé ses objections dans le délai prévu par la loi.  Le sénateur Bien-aimé exige la publication de la liste des membres de la cour de cassation dans l’immédiat.

Photo: Lesly Dorcin

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top