signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haiti/élections: le CTCEP pratiquement en branle

Le processus devant renouveler le personnel politique du parlement et des collectivités territoriales est pratiquement enclenché avec la nomination des neuf membres du Collège transitoire du conseil électoral (CTCEP). Le président du sénat de la république Dieuseul Simon Desras, on ne peut plus optimiste, invite les acteurs politiques à se préparer, car, a-t-il dit, les élections auront lieu, coute que coute, avant la fin de cette année.

 

«Les élections sont un passage obligé pour le renouvellement du personnel politique. L’état de droit, la paix sociale et l’avenir du pays dépendent de cet exercice démocratique », affirme le sénateur Desras qui estime que le président Michel Martelly n’a pas intérêt à tromper la vigilance des citoyens ou encore à faire marche arrière.

Selon lui, la non publication de l’arrêté révoquant les six membres du premier conseil ne devrait constituer un handicap pour la mise en branle de l’appareil électoral. D’ailleurs, le conseiller spécial du chef de l’état, Joseph Lambert, a laissé entendre, le week-end écoulé, que l’arrêté nommant les neuf membres du CTCEP devrait être publié au plus tard jeudi.  

Contrairement à Dieuseul Simon Desras, le premier sénateur du Nord-est Jean-Baptiste Bienaimé se montre très pessimiste mettant en doute la volonté du président haïtien de réaliser des élections dans le pays en novembre prochain. Le parlementaire veut pour preuve une intervention du chef de l’état lors d’une réunion sur la question des élections au cours de laquelle il aurait déclaré « tant que je n’aurai pas le contrôle du terrain, les élections ne pourront avoir lieu ».

« Mais, par rapport à la position de la communauté internationale qui a exercé certaines pressions sur Michel Martelly, les élections deviennent un passage obligé », ajoute le premier sénateur du Nord-est dénonçant, du même coup, le fait que le pouvoir utilise la misère du peuple à travers le programme « Ede Pep » pour remporter les prochaines élections.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top