signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti : Martelly aux anges deux ans après

Radio Signal FM
Martelly2ansart

Le président Michel Martelly a fêté en grande pompe mardi et mercredi la deuxième anniversaire de sa prise du pouvoir en Haïti. Des milliers d’Haïtiens, pour la plupart, des curieux ont fait le déplacement au Champ-de-Mars le mercredi 14 mai pour entendre le bilan des actions de l’Administration Martelly-Lamothe de 2011 à 2013. Le mot d’ordre à la mobilisation lancé la veille par appel robot semble avoir été entendu dans la mesure où beaucoup de citoyens ont fait le déplacement vers la plus grande place publique de la capitale, située à proximité du Palais National en décombre.

Mais, la fête avait commencé la veille à Pétion-ville avec la remise des travaux de réfection de la Place Boyer. S’adressant aux milliers de personnes présentes, Michel Martelly leur a dit qu’ils n’ont rien fait pour lui pour qu’il se sacrifie à l’œuvre qui consiste à améliorer leurs conditions d’existence. Il leur a expliqué qu’il fallait s’acquitter de ses promesses de campagne, une mission qui nécessite qu’ils soutiennent leur président dans ses différentes actions. M. Martelly croit avoir fait en deux ans ce que ses prédécesseurs n’ont pas pu faire en 20 ans.

Au Champ-de-Mars, le discours de Michel Martelly n’était guère différent sauf qu’il s’est tenu sur fonds de carnaval dont le chef de l’Etat était le principal animateur. Après le défilé des parlementaires proches du pouvoir exécutif pour faire l’éloge du premier citoyen de la nation pour les projets mis en œuvre dans leur département et circonscription respectif, le chef de l’Etat a pris le micro et s’est mis à animer la foule à travers les chansons de son ancien groupe musical, Sweet Micky.

Il s’est réjoui d’avoir tant réalisé en deux ans et a promis de continuer sur sa lancée. Comme toujours, le discours du président haïtien a tourné autour de son programme d’éducation gratuite, les travaux d’infrastructures touristiques, les programmes sociaux : EDE PEP, Timanman Cheri, …, etc.

Par ailleurs, il a renouvelé son appel aux anciens présidents à se réunir autour d’une table en vue d’une réconciliation. Il a cité nommément, Jean-Claude Duvalier et Jean-Bertrand Aristide, les plus populaires, selon lui, qui n’ont pas épousé la démarche, à en croire Michel Martelly.

Photo:Kenol Aurelus

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top
Informez-vous tous les jours et à chaque instant sur Signal FMLISTEN LIVE
+