signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti-Politique : L’Exécutif et l’Opposition seraient-ils des alliés objectifs?

Radio Signal FM
Microphone

L’organisation du peuple en lutte (OPL) souhaite éprouver la bonne foi du pouvoir exécutif d’organiser les élections. Pour ce faire, le coordonateur général du parti, M. Sauveur Pierre Étienne, propose que le gouvernement fasse le retrait de la proposition de la loi électorale votée par la chambre basse. Le Conseil électoral provisoire serait alors doté d’un cadre légal, la loi électorale de 2013, toujours en vigueur, pour la tenue des prochaines joutes électorales.

Cette nouvelle proposition faite par l’OPL est de nature à déterminer, selon M. Étienne, si le pouvoir « Tet kale » et l’Opposition radicale ne seraient pas des alliés objectifs.  Le coordonnateur général estime à ce propos qu’au sein de ces deux entités politiques, il existe des radicaux qui militent en vue de plonger le pays dans ce qu’il qualifie de  tsunami politique à partir du 12 janvier 2015. Se réclamant de l’Opposition modérée, l’OPL se démarquerait ainsi du pouvoir central alors que certains partis politiques qui se disent être la vraie Opposition accusent l’OPL d’être de mèche avec l’Exécutif.

Le politologue dit observer une stratégie d’encerclement de l’Opposition radicale et de l’aile dure du pouvoir susceptible de se débarrasser de l’Opposition modérée. D’une part, explique-t-il, si la première parviendrait à renverser le pouvoir, elle s’en prendrait aussi à  l’aile modérée de l’Opposition qui s’est tenue à  l’écart  de ses manœuvres de déstabilisation. La seconde, d’autre part, poursuit-il, pourrait en provoquant le vide institutionnel, diriger par décret, ce qui serait préjudiciable au pays comme ce fut le cas en 1995 quand le président René Préval eu à constater la caducité du Parlement. Il en résulte, renchérit-il, des troubles politiques aigus dans le pays suite aux élections contestées de mai 2000.

Estimant que l’usage de la violence dans la politique en Haïti est contre-productif au développement de celle-ci, M. Étienne prône un compromis historique pour dénouer la crise. Bien que la réalité objective des faits le pousse au scepticisme, il dit espérer contre toute espérance que les acteurs politiques seront finalement animés d’un esprit de patriotisme pour éviter au pays un chaos politique.

 Jean Michel Cadet

[email protected]

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top
Informez-vous tous les jours et à chaque instant sur Signal FMLISTEN LIVE
+