signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Homosexuels et protestants en polémique

Vendredi, dans la capitale, des fidèles d’églises protestantes ont organisé une marche contre la probable légalisation du mariage homosexuel, en Haïti. Quelques heures après la marche homophobe du 19 juillet, deux pédérastes ont perdu la vie.

 

Ces religieux, venus de divers quartiers de la capitale d’Haiti et transportés à bord de mini chars, ont défilé dans les rues pour demander au parlement et au président de la République de ne pas faire cas du mouvement des homosexuels. Les protestataires ont atterri devant le Palais pour lire à Michel Martelly des passages bibliques interdisant le mariage homosexuel. Ils ont terminé leur marche devant le parlement pour délivrer le même message.

Leur argument : le pays est frappé par des catastrophes naturelles dont on ne peut déterminer l’origine. Le mariage homosexuel est une abomination, entonnent les protestataires.

Les hommes et femmes de Dieu, qui gagnaient les rues dans le cadre de leur mouvement anti-mariage gay, préviennent que les églises protestantes refuseront d’unir les homosexuels par les liens sacrés du mariage. « S’il advient que l’Etat haïtien donne son assentiment à cette pratique abominable, nous nous révolterons. Sachez que les protestants, représentent 65% de la population haïtienne. Dans nos églises, nous ne célèbrerons pas le mariage gay », a martelé le pasteur Richemont Jeune.

Dans le plan de Dieu, deux hommes ne peuvent pas se marier. Deux femmes non plus, poursuit le chef religieux qui signale que les retombées d’une éventuelle légalisation du mariage gay en Haïti peuvent être négatives sur toute la société. Le pasteur Jeune explique qu’il sera difficile pour deux hommes de marcher ensemble. On aura l’impression qu’ils sont en couple. Idem pour deux femmes.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top