signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
« Il faut le dire »

« Il faut le dire »: les prix grimpent selon les caprices du dollar

supermarcheart

« Il faut le dire »: les prix grimpent selon les caprices du dollar

Votre dernier chariot rempli de provisions alimentaires remonte à quand ? Depuis bientôt un mois ou deux.

Faire ses emplettes dans un supermarché est un luxe que la grande majorité de la population haïtienne ne peut pas se payer. Ceux qui font partie de « l’élite bourgeoise » commencent à se plaindre de la cherté de la vie. Il est vrai que les prix sont affichés en gourde mais les calculs se font en fonction des caprices du dollar. Ainsi donc, le coût des denrées alimentaires évolue constamment en hausse. Il faut dire que les produits importés et locaux sont affectés par cette situation. L’on comprend pourquoi, 70% des haïtiens n’ont pas accès aux aliments indispensables à leur bien-être physique, leur pouvoir d’achat étant trop faible.

En Haïti, le Ministère du commerce se garde généralement d’intervenir dans la fixation des prix des produits de première nécessité. Du moins, il pourrait veiller à ce que les droits des consommateurs soient protégés. Ce n’est pas le cas, malheureusement.

Assez souvent les prix affichés ne correspondent pas avec la réalité du marché international. Certains commerçants prennent plaisir à réaliser des bénéfices de l’ordre de 100 à 200% sur un article acheté à l’étranger. Les gens qui ont l’habitude de voyager peuvent en dire long. D’ailleurs, ils n’osent pas faire leurs emplettes en Haïti.

Qu’il s’agisse de nourriture, de vêtements, d’articles électroménagers…tout se vend au prix fort comparativement aux autres pays. Même les produits locaux coûtent les yeux de la tête, et en arrivant dans un supermarché on voit tout noir.

« Nous sommes obligés d’ajuster constamment les prix pour faire face aux fluctuations de la gourde et tenir le coup face aux prix du pétrole » déclarent des commerçants.

Que l’on sache, le coût des produits de première nécessité reste toujours inchangé même après une baisse des prix de l’essence sur le marché haïtien.

CR/signal FM

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top