signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

L’ANMH dénonce un communiqué du Conatel

Microphone

L’Association Nationale des Médias Haïtiens est hautement préoccupée par un communiqué du CONATEL en date du 24 mars 2015. Dans ce communiqué, l’organe exécutif réfère à des « entités clandestines » qui, en « augmentant le nombre des stations,… perturbent au départ et à l’arrivée les communications entre les aéronefs et les tours de contrôle d’autres pays… ».

L’ANMH dénonce ce communiqué du CONATEL comme inquiétant et irresponsable. Le CONATEL, comme organe officiel, doit aller droit au but en identifiant clairement les instances auxquelles il fait référence en se dirigeant directement à elles pour résoudre le problème identifié.

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) dont tous les membres fonctionnent à partir d’une licence accordée par l’État haïtien via le CONATEL, n’encourage aucunement le fonctionnement sur le territoire de radios clandestines.  Cependant l’ANMH est anxieuse quant à une prolifération du spectre radiophonique planifiée délibérément par le CONATEL qui, cédant à des pressions politiques, a décidé unilatéralement et sans tenir compte des intérêts économiques des médias existants, de réduire le nombre de kilocycles séparant les stations de 400 à 200, avec tous les risques d’interférence possible. Cette mauvaise décision du CONATEL affecte déjà plusieurs de nos membres.

L’ANMH se demande qui du CONATEL par la multiplication aveugle des fréquences ou des « entreprises sans droit ni qualité » ciblées dans le communiqué du 24 mars 2015 provoque  les interférences au système de communication des aéronefs.

L’ANMH plaide pour une nouvelle loi sur les télécommunications qui enlève au CONATEL la possibilité de brandir à tout bout de champ des menaces contre les  médias, certaines fois sans justification et sans base technique fiable.

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) invite le CONATEL  à la mesure et à la sérénité dans l’exécution de sa mission. L’organe exécutif ne doit pas, d’une part, provoquer des dérégulations contraires au règlement de l’UIT quant à la distance séparant les fréquences radiophoniques, ce qui est préjudiciable aux médias ; et, d’autre part, brandir la menace d’une loi obsolète, héritage de la dictature, pour dénoncer un problème qu’il a aidé à créer.

Liliane Pierre-Paul

Présidente de l’ANMH

L’ANMH dénonce un communiqué du Conatel was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top