La nouvelle dimension

L’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine : une diversion

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

L’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine : une diversion

Les responsables du Mouvement national de l’opposition populaire se disent indignés de la décision que la Cour constitutionnelle dominicaine a prise à l’encontre des descendants d’Haïtiens. Le responsable du MONOP, André Fado, croit qu’il est impératif de défendre l’intérêt des dominicains nés de parents haïtiens en terre voisine, même sans le secours du gouvernement haïtien.

Si un tribunal dominicain en vient à priver les dominicains d’origine haïtienne de leur nationalité, poursuit M. Fado, c’est à cause de l’irresponsabilité du gouvernement en place. Le dirigeant du MONOP dit soupçonner une tentative de diversion dans l’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine. 

Le responsable du MONOP, André Fado, promet de prendre part au sit-in prévu pour le 8 octobre 2013 devant l’ambassade dominicaine à Pétion-Ville pour raffermir la solidarité que divers secteurs expriment avec les descendants d’Haïtiens vivant à Santo Domingo.

Des organisations de défense des droits humains, des parlementaires, des membres de la Société civile et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme se sont déjà mobilisés contre l’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine.

Facebook Comments

A lire aussi...