signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

La Fédération protestante médiatrice dans un dialogue entre Jude Célestin et Jovenel Moïse

Microphone

À jour J-11 de la date fixée pour le second tour de la présidentielle, le processus de dialogue entre les acteurs politiques est sur le point d’être lancé.  C’est la Fédération protestante d’Haïti qui va jouer le rôle de médiateur dans les pourparlers, a confié mardi au Nouvelliste le pasteur Sylvain Exantus, président de la Fédération protestante. Selon le leader religieux, les candidats Jovenel Moïse  et Jude Célestin donnent leur accord pour le dialogue. Le conseiller politique du candidat de Lapeh confirme l’information, toutefois, Gérald Germain précise que Jude Célestin n’aura pas à dialoguer avec Jovenel Moïse.

Séparément, le président de la Fédération protestante d’Haïti s’est déjà entretenu avec les deux candidats à la présidence qualifiés pour le second tour selon le CEP. Jovenel Moïse  et Jude Célestin sont prêts à entamer un processus de dialogue en vue de trouver une solution à la crise née des élections du 25 octobre, a fait savoir le pasteur Sylvain Exantus joint au téléphone mardi soir. « J’ai déjà rencontré Jovenel Moïse  et Jude Célestin. Ils sont d’accord avec le dialogue », a-t-il dit.

Toutefois, Jude Célestin lui a indiqué, selon ce que le pasteur a rapporté au journal, qu’en plus de Jovenel Moïse, le pouvoir doit s’impliquer aussi dans le processus de dialogue.

Le président de la Fédération protestante souhaite la participation dans le processus de dialogue d’autres personnalités comme le président de l’Assemblée nationale qu’on ne connaît pas encore. Le pasteur Exantus a souligné qu’il a rencontré d’autres acteurs politiques sur l’idée du dialogue. Selon lui, certains membres du G-8 sont favorables à cette initiative. Il a aussi rencontré le président Martelly qui est favorable à ce dialogue. Le pasteur Exantus a souligné que cette initiative est exclusivement de l’Église protestante.

« Nous avançons pour le bien de la nation, pour l’amour du pays et pour la stabilité », a avancé le leader religieux. Interrogé par Le Nouvelliste pour savoir si se dialogue fait suite aux recommandations de la Commission d’évaluation électorale, le pasteur Exantus ne pouvait pas être affirmatif. Il a indiqué qu’il revient aux acteurs en présence, Jovenel Moïse  et Jude Célestin, de mettre des points sur la table des négociations et, a-t-il ajouté, le médiateur les aidera à trouver un accord.

Le conseiller politique de Jude Célestin a confirmé au Nouvelliste que son candidat a effectivement rencontré le pasteur Sylvain Exantus dans le cadre de ce processus de dialogue. Cependant, Gérald Germain, joint au téléphone mardi soir, a souligné que M. Célestin n’aura pas à dialoguer avec Jovenel Moïse qu’il considère comme un compétiteur. « Jovenel Moïse  est un compétiteur, nous n’avons rien à voir avec lui », a-t-il dit.

M. Germain a fait remarquer qu’il revient au président de la République et au CEP de créer les conditions propices pour la tenue de bonnes élections dans le pays. « On peut s’asseoir avec le président Martelly, le gouvernement… mais pas avec Jovenel Moïse », a-t-il soutenu. Cependant, il n’a pas écarté la possibilité dans le cadre d’une rencontre avec d’autres personnes que Jovenel Moïse  et Jude Célestin puissent se rencontrer.

« Jude Célestin est toujours d’accord avec le dialogue, a-t-il dit. Pour trouver une solution à la crise, des gens doivent s’asseoir. » Selon Gérald Germain, tout dialogue doit tourner autour des recommandations de la Commission d’évaluation et du mémorandum que Jude Célestin avait envoyé. Mais, a-t-il dit, avant toute chose, on doit surseoir à la date du 24 janvier. 

L’ancien ministre a révélé que ce n’est pas seulement la Fédération protestante qui est impliquée dans le processus de dialogue. Le cardinal Chibly Langlois, a-t-il dit, y est impliqué aussi. Cependant, Le Nouvelliste n’a pas pu confirmer auprès de la Conférence des évêques ni auprès du secteur protestant la participation du chef de l’Église catholique dans ce processus de dialogue.

En jouant le rôle de médiateur, le pasteur Exantus a dit vouloir tout simplement apporter son apport dans la recherche d’une solution à la crise postélectorale. Selon Sylvain Exantus, comme il n’y a pas une marche légale à suivre pour sortir de la crise, un consensus s’impose. « Nous sommes sûrs que dans le dialogue les choses peuvent changer », a-t-il déclaré.

Il a dit souhaiter que le processus de dialogue va démarrer avant la fin de cette semaine. Comme médiateur, le pasteur n’était pas en mesure de dire s’il va y avoir un sursis sur la date du 24 janvier 2016 retenue par arrêté présidentiel pour le second tour de la présidentielle. Là encore, il estime que cette demande revient à Jovenel Moïse  et Jude Célestin une fois le dialogue entamé.

Interrogé sur les sources de financement du dialogue, le président de la Fédération protestante d’Haïti minimise la question sans y répondre clairement. Il a toutefois souligné qu’il « n’y a rien de mal si l’État finance le processus de dialogue… »

Source : Le Nouvelliste

La Fédération protestante médiatrice dans un dialogue entre Jude Célestin et Jovenel Moïse was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top