signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

La fusillade du 18 novembre est l’œuvre de l’opposition

Fednel-monchery

La fusillade du 18 novembre est l’œuvre de l’oppositionLa manifestation dite pacifique organisée, le 18 novembre 2014, par l’opposition a été menée par des hommes lourdement armés, laisse entendre Fednel Montchéry. Le coordonnateur général de la plateforme présidentielle Repons Peyizan, qui croit que la fusillade du 18 novembre a été un complot ourdi par l’opposition, met en avant les éléments suivants pour justifier que l’attaque armée contre les manifestants a été planifiée par les organisateurs pour en faire porter la responsabilité à l’Administration Martelly/Lamothe.

La manifestation a été dirigée vers Delmas 32 dans un but bien précis, selon Fednel Montchéry expliquant qu’il existe, dans ce quartier, un bastion de bandits qui attendaient de tirer sur la population. M. Montchéry soutient que des informations fiables sont disponibles  sur le local hébergeant ceux qu’ils considèrent comme les exécutants de l’attaque armée opérée, le 18 novembre 2014. Les agents de la police nationale d’Haiti affectés à la sécurité de la manifestation ne sont pas responsables des violences enregistrées, jure Fednel Montchéry.

Les balles tirées lors de la fusillade proviennent aussi d’individus armés qui se trouvaient parmi les manifestants, renchérit le responsable de Repons Peyizan.

Notons que le sénateur Moise Jean Charles entendait, jeudi, déposer plainte au parquet de Port-au-Prince pour tentative d’assassinat, estimant qu’il a été visé lors de la fusillade. A ce propos,  Fednel Monchéry demande au commissaire du gouvernement de rejeter la plainte de l’élu du Nord.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top