signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Culture et loisirs

La solitude d’Hector Riobé : exposition et conférence

Le comité du 26 avril et la Fondation connaissance et liberté (Fokal) commémorent le cinquantième anniversaire de la mort d’Hector Riobé en lui consacrant une exposition et une conférence le vendredi 19 juillet, à 5 heures de l’après-midi pour relater les circonstances de la mort de Riobé.

Mort le 19 juillet 1963 en combattant le régime duvaliériste, André Riobé, le père d’Hector, fut exécuté le 26 avril 1963, date du massacre de milliers de citoyens innocents.

Après sa mort, son fils Hector décida de prendre les armes contre le dictateur François Duvalier. Il constitua un petit groupe qui attaqua le poste de police de Kenscoff. Hector Riobé se réfugia ensuite dans une grotte au sommet du Morne Godet, où il résista seul, pendant trois jours, infligeant de lourdes pertes aux troupes gouvernementales. Le troisième jour, l’Armée obligea Madame Riobé, la mère d’Hector, à monter sur un cheval pour se servir d’elle comme bouclier lors de l’assaut final contre la grotte. Lorsque les troupes gouvernementales arrivèrent à la grotte, ils trouvèrent Hector Riobé mort : il s’était suicidé plutôt que de se rendre.

La tentative désespérée de Riobé et de ses compagnons avait un caractère suicidaire, mais le fait de prendre les armes contre le régime avait aussi un caractère héroïque, dans une période où régnait la terreur. Son action ne fut pas vaine. Elle provoqua le respect et l’admiration de la jeunesse de l’époque, tout comme celle de la jeunesse d’aujourd’hui qui redécouvre cette page de notre histoire.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top