signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
élections

Le CTCEP défend un budget de fonctionnement, le député Antoine Rodon Bien-aimé s’inquiète davantage

Emmanuel-Menardcep

Le CTCEP défend un budget de fonctionnement, le député Antoine Rodon Bien-aimé s’inquiète davantage

 

Emmanuel Ménard a défendu le budget du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent(CTCEP) le lundi 22 juillet par devant la commission économie, finances, commerce et budget de la Chambre des Députés. 

Le président du CTCEP n’a défendu qu’un budget de fonctionnement estimé à 722 millions 800 mille gourdes, réparti à raison de 65% aux rémunérations, 86 millions 736 mille aux biens et services, 130 millions 104 mille gourdes aux immobilisations corporelles et incorporelles et 36 millions 140 mille gourdes aux « autres dépenses non ventilées ».

Emmanuel Ménard a précisé que cette enveloppe ne prendrait pas en compte l’organisation des élections du tiers du Sénat et des collectivités territoriales ainsi que les investissements. « Je n’ai pas sollicité de budget d’investissement parce que le montant doit être accompagné de projets, lesquels ne pourraient être disponibles en un mois », préconise Emmanuel Ménard.

Les fonds destinés à l’organisation des élections sont gérés par le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) y compris les 300 millions de gourdes consenties par l’Etat haïtien.

Réagissant sur la présentation du président du CTCEP, le président de la commission, Antoine Rodon Bien-aimé se dit plus inquiet après cette rencontre. Son inquiétude est fondée sur le fait que le CTCEP n’a aucun contrôle sur la machine électorale d’autant que la loi électorale tarde à atteindre le Palais législatif.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top