La nouvelle dimension

Le dialogue est rompu entre les dirigeants des « terres mêlées »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

Le dialogue est rompu entre les dirigeants des « terres mêlées »

Le ministre de la Présidence, Gustavo Montalvo, a déclaré mercredi, que le gouvernement dominicain a décidé de rompre le dialogue avec Haïti suite à la décision du CARICOM de suspendre l’examen de la demande par la République Dominicaine à l’adhésion de la Communauté des Caraïbes.

Ainsi, le gouvernement dominicain  ne participera pas à la réunion prévue samedi au Venezuela avec les représentants d’Haïti pour discuter de la complexité de la situation et des tensions découlant de la décision du Tribunal Constitutionnel en République Dominicaine, le 23 septembre dernier.

En effet, la sentence du tribunal vise à priver des dizaines de milliers de Dominicains d’ascendance haïtienne de leur nationalité.

Le gouvernement dominicain dit comprendre, par l’entremise du ministre de la Présidence, Gustavo Montalvo, que le gouvernement haïtien a rompu l’accord signé la semaine dernière, dans lequel le dialogue entre les deux pays a été une priorité pour trouver une issue au problème divisant les deux peuples de l’ile.

La République dominicaine estime qu’Haïti a choisi d’emprunter une autre direction. Par conséquent, cela met fin à toute possibilité de conversation entre les dirigeants des « terres mêlées », comme l’aurait dit le poète haïtien René Philoctète.

Facebook Comments

A lire aussi...