La nouvelle dimension

Le parlement appelé à interpeller Jean Renel Sanon

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram

Le parlement appelé à interpeller Jean Renel Sanon

Eusaeuart

Que les commissions Justice et Sécurité du parlement interpelle Jean Renel Sanon pour lui demander de fournir des explications claires sur la « sale besogne » qui aurait été confiée à deux motards pour assassiner le journaliste Jean Monard Métellus, sollicite Esaüe César.

Le secrétaire général de l’Association des journalistes conséquents et professionnels (AJCP) n’y va pas avec le dos de la cuillère pour réagir au dernier communiqué du ministère de la Justice qu’il qualifie de suspect. Le document masque l’intention réelle du pouvoir, laisse entendre M. César. « Non à l’exil forcé ! Non à l’intimidation voilée !», scande-t-il.

En outre, Esaüe César a exprimé ses préoccupations par rapport aux manquements caractérisant cette sortie spectaculaire du ministre de la Justice. Qui est le propriétaire du bâtiment ayant hébergé cette réunion ? Pourquoi la maison n’a-t-elle pas été mise sous scellé ?, s’interroge le défenseur de la liberté de la presse.

En marge de la conférence, M. César se demande s’il ne s’agissait pas d’une réunion fictive. Comment se fait-il que le pouvoir en place n’ait pas exploité ce soi-disant complot en mobilisant les caméras de sa TNH pour présenter à la nation les comploteurs qui s’apprêtaient à éliminer l’animateur de « RANMASE », Jean Monard Metellus, ironise le dirigeant de l’AJCP.

Photo:Lesly Dorcin

Facebook Comments

A lire aussi...