signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Coopération

Le président de l’Uruguay pose un ultimatum au gouvernement haïtien

JoseMujicaart

Le président de l’Uruguay pose un ultimatum au gouvernement haïtien

Le président uruguayen a annoncé officiellement qu’il souhaitait rappeler ses troupes déployées en Haïti, si aucun effort visible de démocratisation n’est mis en œuvre dans le pays dans les 90 jours. Cependant, José Mujica n’a pas précisé les modalités de ce retrait, rapporte RFI.

«Ça fait longtemps qu’on aurait dû convoquer des élections pour renouveler le Sénat. Une chose est d’essayer d’aider le peuple haïtien pour mettre en place une police qui s’occupe de la sécurité, mais ç’en est une autre de rester indéfiniment en Haïti avec un régime qui nous fait douter de sa volonté de poursuivre un objectif de renouveau démocratique », a déclaré le président uruguayen.

La presse uruguayenne réagit ce mercredi aux déclarations de José Mujica. La Diaria qui explique que « l’Uruguay retirera ses troupes d’Haïti si ce pays ne réalise pas d’élections législatives ». Le quotidien rappelle que les élections législatives, sénatoriales partielles et municipales sont en retard depuis bientôt trois ans. « Pourtant le président Michel Martelly n’a toujours pas convoqué de scrutin ».

Selon le quotidien El Pais, José Mujica aurait expliqué lors d’un conseil des ministres que le Brésil réfléchissait de son côté également à un retrait de son contingent de la Minustah. « Si le Brésil s’en va, l’Uruguay fera la même chose » aurait déclaré le président Mujica à ses ministres.

Finalement il n’en est rien, rectifie l’agence haïtienne AlterPresse qui a appelé le commandant de cette troupe, le colonel Santos : « La marine est encore ici. Sa base est aux Cayes. Il n’y a pas encore de décision sur quand les militaires quitteront le pays », a-t-il expliqué à AlterPresse. D’autre part, « la Minustah affirme ne pas avoir encore été informée de la volonté des autorités uruguayennes de retirer les troupes de leur pays de la force onusienne ».

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top