signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Economie

Les ouvriers ne veulent pas des 225 du CSS

Des dizaines d’ouvriers ont manifesté aux abords du palais législatif, à Port-au-Prince, le mardi 10 décembre, pour dénoncer les recommandations du Conseil supérieur des salaires fixant le salaire minimum à 225 gourdes.

La loi sur le salaire minimum avait prévu que le salaire le plus bas soit de 300 gourdes à partir d’octobre 2012. Depuis, les ouvriers ne cessent de revendiquer 500 gourdes en raison de la hausse du coût de la vie.

Le mardi 10 décembre, les ouvriers entendaient exprimer leur refus aux propositions du Conseil supérieur des salaires (CSS) et attirer l’attention des parlementaires sur leurs revendications. Le sénateur François Annick Joseph n’a pas tardé à réagir pour plaider en faveur de l’application de la loi de 2009, estimant par ailleurs que les 500 gourdes que les salariés  exigent, ne représentent rien compte tenu des prix des produits de base.

Le sénateur Steven Benoit annonce la convocation du Conseil  supérieur des salaires dont les membres doivent accompagner le ministre des Affaires sociales et du travail, Charles Jean Jacques, cette semaine, au palais législatif pour expliquer leurs actes.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top