signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Uncategorised

Les travaux de construction de la Cour de Cassation s’achèveront en août prochain

Une délégation ayant à sa tête le ministre de la Communication, Rotchild François Junior, et de celui de la Planification et de la Coopération externe, Yves Germain Joseph, a effectué mercredi, au Champ de Mars, une visite des travaux de construction du bâtiment devant loger la Cour de cassation. Le ministre de la Planification en a profité pour annoncer que le gouvernement avait décidé de réaffecter les travaux de construction du ministère du Commerce et de celui de l’Intérieur à l’OECC, compagnie taïwanaise.

 

Cette visite de moins de deux heures était coordonnée par le superviseur des chantiers au niveau de l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), Pierre André Richard. Les travaux de construction de ce bâtiment, démarrés en juillet 2013, devraient se terminer en août prochain conformément au délai prévu. Financé par la République de Chine (Taïwan), ce bâtiment qui abritera la Cour de cassation coûte exactement 16 millions 300 mille gourdes et est en train d’être réalisé par la firme taïwanaise OECC (Oversease Company Engineering Construction).

 « Ce bâtiment est antisismique et peut résister à des tremblements de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, a dit l’ingénieur de l’UCLBP, Pierre André Richard. Nous avons pris toutes les mesures pour  doter la Cour de cassation, la plus haute instance de justice du pays, d’un bâtiment qui peut répondre aux aspirations des juges qui vont siéger dans cet espace de haute considération. »

Sous le regard des journalistes attentionnés, en compagnie de ce dernier, les ministres et les autres membres de la délégation ont visité les 3 niveaux de ce bâtiment qui abritera la nouvelle Cour de cassation qui s’étend sur une superficie de 4 262 m2. « Le premier niveau aura une superficie de 1 425m2 et aura un espace de stationnement d’une capacité de 24 voitures, a expliqué l’ingénieur Pierre André Richard. Le deuxième niveau aura une superficie de 1 426 m2 et comprendra les bureaux des juges et les bureaux des substituts du commissaire du gouvernement qui occuperont un espace de 28 m2 », avant d’ajouter qu’il y aura, entre autres, deux salles d’audience au deuxième niveau.

Le troisième niveau de ce bâtiment aura, selon le superviseur à l’UCLBP, une superficie de 1 421 m2 et comprendra particulièrement le bureau du président de la Cour qui sera d’une superficie de 54 m2 et une salle de conférence de 63 m2. « Pour avoir accès au dernier étage de ce bâtiment, il faut avoir une invitation spéciale et une carte de visite du président de la Cour, a souligné Pierre André Richard. En raison de son importance et le travail qu’il a à réaliser en tant que président de la Cour de cassation, nous pensons qu’il était important de prendre toutes les dispositions nécessaires pour mieux sécuriser le troisième niveau de ce bâtiment. »

Pour sa part, le ministre de la Communication, Rotchild François Jr, a estimé qu’il est important pour l’administration Martelly d’informer la population sur les différents chantiers en cours dans le pays. Selon lui, cette Cour de cassation très moderne, construite à l’emplacement où se trouvait la base du CIMO, permettra aux juges de se loger dans un bâtiment antisismique et très moderne. Il a en outre voulu préciser que ce sont des employés haïtiens qui travaillent sur ce chantier. « La compagnie taïwanaise vient seulement avec des superviseurs et des contrôleurs», a-t-il dit en substance.

Le ministre de la Planification et de la Coopération, Yves Germain Joseph, a profité de cette visite pour annoncer que l’Etat haïtien a finalement décidé de retirer les travaux de construction des bâtiments du ministère de l’Intérieur  et de celui du Commerce entre les mains de HADOM et ROFI, deux compagnies dominicaines, dont l’actionnariat est contrôlé par l’ex-sénateur dominicain Felix Bautista qui avait des démêlés avec la justice de son pays pour corruption. Ces deux bâtiments devraient être inaugurés, dit-il, avant la fin du quinquennat de Michel J. Martelly. « C’est la firme taïwanaise qui a construit la Cour de cassation qui va achever la construction de ces deux chantiers, a précisé le ministre de la Planification et de la Coopération externe. Sous peu, vous allez constater l’avancement de ces deux chantiers qui devraient normalement se terminer dans environ 5 mois. »           

Source : Le Nouvelliste

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top