signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Education

Lettre au Conseil de l’Université pour supporter le vote de la grille salariale

Voici la publication in extenso de la lettre que laCellule de Réflexion pour la Nouvelle UEH (CRNU) a adressée au Conseil de l’Université pour rappeler qu’il est temps de voter la grille de salaire.

Port-au-Prince, le 29 octobre 2013

De     : Cellule de Réflexion pour la Nouvelle UEH (CRNU)  

Aux     : Membres du Conseil de l’Université d’État d’Haïti

Objet     : Support au vote de la grille salariale

Mesdames, messieurs les membres du Conseil de l’Université,

Nous sommes en octobre 2013. Dans une recherche menée en 1987 par le Docteur Jean-Baptiste Romain, un ancien doyen de la Faculté d’Ethnologie, nous lisons avec amertume son observation sur les salaires des professeurs de l’Université en Haïti. Il écrit : « On est presqu’unanime à reconnaître que les salaires des enseignants en Haïti sont faibles et même dérisoires dans beaucoup de cas surtout quand on considère le coût actuel de la vie et l’importance de l’éducation […]. Il n’existe pas de barème de salaire officiel au niveau de l’enseignement supérieur, ni dans les institutions publiques, ni dans les institutions privées. Il n’y a pas de politique de salaire basée, par exemple, sur la qualification et l’expérience. Les relations particularistes sont plus déterminantes à ce sujet. L’enseignant n’est guère stimulé à améliorer son enseignement compte tenu d’une absence de processus rationnel d’augmentation de salaire et de promotion » (in J.B. Romain, Situation de l’enseignement supérieur en Haïti, Port-au-Prince, Imprimerie des Antilles, 1987, p. 61-62). Cette réflexion est vieille de plus de vingt-six ans. Aujourd’hui, on devrait logiquement en train de poser d’autres questions plus structurantes et plus consistantes quant au développement de notre Université et nous voilà encore au stade de revendiquer des conditions élémentaires de gestion et de régulation de notre institution : une grille salariale, un plan de carrière pour les professeurs et tout le personnel de l’Université.

Au-delà d’une simple revendication, nous évoquons ici l’avenir de notre institution universitaire et par ricochet l’avenir de notre société. Car l’Université ou l’enseignement supérieur est au fondement de notre rêve de construction d’une société prospère, libre et démocratique. Par l’enseignement, la recherche, la création et des services à la communauté, l’Université doit contribuer au développement social, économique, culturel et politique de la société. L’université ne pourra pas effectivement jouer ce rôle fondamental et former des citoyens et des travailleurs éclairés et autonomes si ces acteurs centraux que sont les professeurs ne se retrouvent pas objectivement en condition d’exercer pleinement leur métier.

Nous sommes convaincus que la reconstruction de notre Université passe par la valorisation de la fonction professorale et l’acceptation du principe de la collégialité dans l’administration des affaires universitaires. Ce qui suppose la participation réelle et engagée des professeurs et du personnel non-académique au développement de l’institution.

Mesdames et messieurs du Conseil de l’université, le vote de cette grille salariale ne sera qu’un premier pas, ô combien significatif, dans cette longue marche pour la reconstruction de notre UEH. Le texte de la grille salariale a été élaboré. Il vous incombe cette responsabilité historique de le voter et contribuer concrètement à l’avancement de l’Université et la mise en place de l’une des premières conditions d’exercice de la fonction de professeur avec ses volets indissociables : enseignement et recherche.

Nous savons que des soucis financiers peuvent devenir si contraignants qu’ils empêchent aux professeurs de se concentrer sur leurs tâches. Combien de professeurs ou de chercheurs haïtiens qui, par souci économique, durent interrompre une carrière créatrice au sein de notre Université ? Nous voulons que nos professeurs soient en condition de mettre en valeur tout leur potentiel et de pouvoir produire en toute sérénité un savoir libre et critique. C’est le rôle de l’institution universitaire de créer ou d’exiger les ressources nécessaires pour sauvegarder ses valeurs fondamentales d’autonomie et répondre à sa mission dans la société.

Les membres du Conseil Universitaire sont responsables aujourd’hui envers l’avenir. C’est le temps de voter la grille de salaire. En le faisant, ce sont toutes les composantes (petit personnel, secrétaires, comptables, administrateurs, professeurs vacataires ou contractuels, professeurs à temps plein, doyen, vice-doyens, recteur et vice-recteurs) de cette université qui vont en bénéficier. Le vote de cette grille de salaire rendra notre université plus forte et plus attractive.

Veuillez accepter, chers membres du Conseil de l’Université d’État d’Haïti, nos salutations distinguées.

Pour la CRNU,

Prof. Yves Sainsiné, Secrétariat Permanent

Prof. Ilionor Louis, Commission de sensibilisation

Prof. Luné Roc Pierre Louis, Commission de gestion de grève

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top