signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Parlement

Loi électorale : L’Exécutif n’a pas le droit d’objection avant le vote

Le président de la Chambre Basse du Parlement haïtien, Jean Tolbert Alexis renouvelle son appel à l’Exécutif pour acheminer le projet loi électoral au Palais Législatif en vue de son adoption. L’élu de Croix-des-Bouquets estime que le chef de l’Etat a mis trop de temps pour procéder au dépôt du texte qui doit régir l’élection d’un tiers du Sénat de la République et des collectivités territoriales.

 

Le Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent qui a mis au point le document l’a remis à l’Exécutif aux fins de le transmettre au Parlement. Le président de la Chambre des Députés fait remarquer que l’Exécutif n’a pas le droit d’agir sur le texte et qu’il n’aura à intervenir qu’après le vote du parlement.

« A moins que les conseillers du président ne consultent pas la constitution. L’avant-projet loi électoral est préparé par le CTCEP, qui le remet à l’exécutif afin de le transmettre au Parlement », indique M. Alexis, faisant remarquer que l’objection du président de la République n’interviendra qu’après le vote des parlementaires.

Interrogé sur la position de l’ambassadeur Henry Paul Normandin, estimant que si la loi électorale n’est pas adoptée ce mois de juillet, les élections ne seront pas possibles cette année, le député Jean Tolbert Alexis estime que c’est une bonne déclaration. « Le Canada est un bon ami d’Haïti. La déclaration de l’ambassadeur Normandin est une très bonne déclaration », affirme-t-il.

Le député Rosemond Jodson Leroy presse lui aussi l’Exécutif d’acheminer le projet loi électoral au Parlement. Dénonçant les dilatoires de la présidence, le député de Terre-Neuve / Anse-Rouge rappelle la nécessité d’organiser les élections cette année.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top