signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Martelly : les fruits ont-ils tenu la promesse des fleurs ?

Trois ans de progrès et de changement ! C’est  autour de ce slogan que le président Michel Martelly célèbre, ce 14 mai, le troisième anniversaire de son accession au pouvoir. Le porte-parole de la présidence, en conférence de presse mardi pour inviter la population à un concert patriotique au Champ-de-Mars, déclare que la « victoire du peuple se concrétise à travers les différents programmes sociaux mis en place par le gouvernement ».   L’une des plus grandes réalisations du président Martelly est la promotion d’une meilleure image d’Haïti à l’étranger, clame Lucien Jura. Mais pour la population, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs.

Chez Michel Martelly, la bonne volonté ne manque pas. Mais le chef de l’Etat identifie mal ses  priorités. Ses actions ne sont pas utiles à la population. Ainsi  parlent certains citoyens de la région métropolitaine de Port-au-Prince, à l’occasion de la célébration du troisième anniversaire de la prise du pouvoir par M. Martelly.

Les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs, indiquent-ils. Selon eux, la différence est palpable entre ce que le chef de l’Etat a dit lors de sa campagne électorale et ce qu’il est arrivé à  accomplir durant ses trois années au pouvoir.

D’autres citoyens disent être « plus ou moins satisfaits » des réalisations et de la gestion de la chose publique par Michel Martelly.

En grande partie, l’homme de la rue n’est pas trop pressé de fêter avec le chef de l’État. Ils ne sont pas non plus intéressés à fouler le macadam pour réclamer la démission de Martelly. Toutefois, chacun souhaite que le président travaille durant les deux prochaines années à améliorer les conditions de vie de la population.

Des dispositifs sont mis en place en vue de permettre aux milliers de sympathisants attendus aux abords du Champ-de-mars de fêter dans la paix avec leur président. L’opposition gagnera aussi les rues. Les anti-Martelly promettent de faire sept fois le tour du palais national pour tenter de faire s’effondrer les murs de Jéricho  ou ceux du palais national, bâtiment  qui leur est inaccessible depuis  plusieurs mois.  

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top