signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Coopération

Martelly vantant le paternalisme de Chavez

matellychavezart3

El Comandante Chavez aurait épargné aux Haïtiens le châtiment de l’impérialisme en refusant de titulariser Haiti comme membre permanent de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), selon le temoignage du président Michel Martelly.

Le chef de l’Etat haïtien, qui rendait hommage mercredi au président Hugo Chavez décédé le mardi 5 mars, présentait le chef de la révolution bolivarienne comme le protecteur d’Haïti : « Avec nos lots de problèmes financiers et, étant membre observateur de l’ALBA, nous avions voulu intégrer l’Alliance pour en tirer avantage. Nous étions conscients du caractère anti-impérialiste de cette structure, mais qui veut la fin veut des moyens même condamnables », s’exclame M. Martelly. Mais Hugo Chavez a refusé notre demande d’intégration en tant que membre permanent de l’ALBA, poursuit Michel Martelly. El Commandante a expliqué à moi et à mon Premier ministre que la requête est appréciable, mais la démarche est hâtive et risquée, confie le chef de l’Etat haïtien.

Michel Martelly dit reconnaitre avoir « bien compté, mais mal calculé ». Car, pour avoir voulu profiter des avantages offerts par l’Alliance, nous avons failli faire souffrir Haiti encore plus.

Le président vénézuélien, grâce à sa présence d’esprit, a sauvé le peuple haïtien, parait-il, qui se serait fait de grands ennemis pour grand merci. Pour Hugo Chavez, Haiti n’était pas la proie à saisir pour consolider l’Alliance, se réjouit Michel Martelly.

El commandante a tempéré la fougue d’un président haïtien de bonne volonté qui aurait pu causer des torts à l’Etat dont il est le chef.

Rob & Son

Martelly vantant le paternalisme de Chavez was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top