signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Mort de Dessalines: commémoration sur fonds de manifestations

Radio Signal FM
Microphone

Le vendredi 17 octobre prochain ramène la 108e commémoration de l’assassinat du père fondateur de la patrie, Jean Jacques Dessalines. En cette occasion, des regroupements de partis politiques de l’Opposition, comme le MOPOD, et des organisations populaires proches de Fanmi lavalas s’apprêtent à fouler le sol pour exiger la démission du président Martelly.

Le chef de fil de « Fòs patriyotik pou respè konstitisyon an » (FOPAK), Rony Timothée, annonce que cette manifestation, dont le point de départ est la localité de Bel-Air, aboutira dans la commune de Pétion Ville.  Comme en 2013, le slogan reste le même : « Dessalines pral wè Pétion ». Loin de vouloir inciter les manifestants à la violence, comme le prétendent certains, précise M. Timothée, ce slogan est une invitation à toutes les filles et tous les fils du pays à s’unir pour sortir le pays de cette crise politique.

De son coté, le gouvernement invite la population à un grand rassemblement, le 17 octobre, sur la piste de l’aviation pour commémorer la mort de l’Empereur. Ce rassemblement, dit-on, s’apparente à une manifestation des rues pro-gouvernementale. A ce titre, les responsables de la PNH affirment que l’institution policière n’a, jusqu’au mercredi dernier, reçu aucune notification pour les deux manifestations annoncées sur les ondes des médias.

Au Nord-Est du pays, annonce le sénateur Jean Baptiste Bien-aimé, un ensemble d’organisations de base préparent une importante manifestation prévue pour cette date. Les habitants de ce département, selon le sénateur, vont gagner les rues pour dénoncer l’appropriation illégale des terres des paysans par certains proches du pouvoir Martelly/Lamothe et des étrangers en quête des richesses enfouies dans le sous-sol haïtien.

Par ailleurs, le Sud s’est mobilisé dans les rues, dimanche dernier, pour dénoncer le rationnement drastique du courant électrique. Les manifestants promettent de poursuivre la mobilisation si les autorités haitiennes du secteur énergétique ne remédient pas à ce problème.

Cette série de manifestations rappelle la fin des années 2013 où l’intensification des mouvements populaires à cause de cette crise pré-électorale,  accouchait  du dialogue d’El Rancho pour une sortie de crise.

Jean Michel Cadet

[email protected]

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top
Informez-vous tous les jours et à chaque instant sur Signal FMLISTEN LIVE
+