signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Elections en Haïti: pas de résultat officiel, mais déjà des revendications

Deux partis revendiquent la victoire de leur candidat présidentiel en Haïti, sans attendre la publication des résultats officiels du vote du dimanche 20 novembre 2016. Il s’agit du parti Parti haïtien Tèt Kale (PHTK) et du parti Fanmi Lavalas. Des proclamations illégales, car seul le Conseil électoral provisoire (CEP) peut officiellement donner des résultats.

Rudy Heriveaux, écrit RFI, ne mâche pas ses mots. Pour le porte-parole du PHTK, le résultat du vote de dimanche est clair : « Le candidat Jovenel Moïse est le président élu d’Haïti », assure-t-il.

Le comble, c’est qu’après cette déclaration, qui va à l’encontre des consignes du Conseil électoral provisoire, le porte-parole du PHTK appelle le CEP à respecter « les règles du jeu » : « Je lance un appel au CEP, à vous chers compatriotes du CEP, pour que vous respectiez les règles du jeu et le choix du peuple. »

Mais à écouter les centaines de partisans de Lavalas qui ont manifesté lundi à Port-au-Prince, le choix du peuple est tout autre. Louischer Jean Joseph accuse le PHTK de manipulation :

« Il utilise tous les moyens pour défier le vote du peuple haïtien, dénonce-t-il. Aujoud’hui, nous sommes dans la rue pour réclamer notre vote. Et on compte rester dans la rue jusqu’à ce qu’on nous donne ce qu’on a demandé dans les urnes. Nous avons été voter docteur Maryse Narcisse. »

Pour lui, c’est clair : Maryse Narcisse a gagné dès le premier tour de scrutin. Face à toutes ces déclarations, aucune sanction n’a encore été prise. Le Conseil électoral provisoire a simplement rappelé que personne, à part lui, ne doit donner des résultats.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top