signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

LAPEH appelle à un second tour présidentiel avec les trois candidats les mieux classés

La Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (LAPEH) plaide maintenant pour un second tour présidentiel avec les trois candidats les mieux classés lors des résultats définitifs du 1e tour des scrutins controversés de 2015.

Dans une note rendue publique, ce 9 juin 2016, LAPEH veut qu’un second tour de la présidentielle se tienne avec 3 candidats, en l’occurrence Jovenel Moise du Parti haïtien tèt kale (PHTK), Jude Célestin de Lapeh et Jean Charles Moise de la plateforme « Pitit Desalin ».

Il existe une possibilité de rester dans le processus en organisant un second tour avec trois concurrents au lieu d’entrer tête baissée dans la reprise du processus, afin d’éviter un chaos généralisé, souligne-t-elle.

LAPEH est un des partis qui avaient exigé la mise en place de la Commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale (CIEVE), qui a rendu son rapport la semaine dernière. La Commission a recommandé l’annulation des présidentielles truffées de fraudes et la révision des décisions concernant les cas de contentieux aux législatives.

Le coordonnateur de LAPEH, Jean Hector Anacacis, signataire de la note, appelle à un compromis politique entre les trois candidats, quel que soit le gagnant qui sortira des prochains scrutins.

Le gagnant devrait mettre sur pied un gouvernement de consensus national dans le cadre d’une coalition de tendances et partis politiques.

« La matérialisation de cette proposition permettra d’avoir un président démocratiquement élu qui entrera en fonction le 7 février 2017, quel que soit le candidat gagnant, il sera obligé de former un gouvernement de coalition nationale en incluant toutes les tendances politiques en particulier « Fanmi Lavalas » dont la candidate, Maryse Narcisse est sortie en quatrième position du premier tour des présidentielles ».

Il y aura un chambardement du 1e tour des élections présidentielles prévues le 9 octobre par le nouveau Conseil électoral provisoire (Cep), augure Anacacis.

LAPEH exhorte toutes les forces vives de la nation haïtienne à opérer le dépassement de soi pour conjurer les malheurs qui, selon le parti, guettent l’avenir du peuple haïtien.

Accepter la reprise du processus en retournant à la case départ constituerait un mauvais précédent dans la lutte pour la démocratie, fustige la Ligue.

Le processus de confirmation de la participation des 54 candidates et candidats qui ont été en lice pour le premier tour de la présidentielle du 25 octobre a débuté le mercredi 8 juin pour prendre fin le 22 juin 2016, conformément au calendrier électoral.

 

La présidentielle de 2015 et une partie des législatives de 2015 entachées de fraudes massives seront reprises les dimanche 9 octobre 2016 et dimanche 8 janvier 2017.

alterpresse

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top