signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Le Parlement face à Fritz-Alphonse Jean

Le Parlement face à Fritz-Alphonse Jean

Des obstacles s’érigent devant le Premier ministre investi, Fritz-Alphonse Jean, qui devra présenter sa déclaration de politique générale devant les deux chambres du Parlement. Ces écueils tireraient leur origine des violations par le président Privert de l’accord daté du 5 février et de la Constitution.

L’économiste Fritz Jean est étranger aux sénateurs du bloc minoritaire qui disent avoir été informés de sa nomination et de son investiture comme Premier ministre par voie de presse. Le sénateur du Nord-Ouest, Onondieu Louis, jure que M. Jean n’a aucune chance de franchir l’étape du Parlement. Le sénateur en profite aussi pour rappeler que le mandat du président provisoire de la République arrivera à terme dans 75 jours.

Pour sa part, le sénateur Jacques Sauveur Jean a vanté les vertus du Premier ministre investi, mais en raison des violations qui ont été commises, la déclaration de politique générale de Fritz-Alphonse Jean n’obtiendra pas un vote favorable, affirme l’élu du Nord-est.

Fritz-Alphonse Jean prend d’assaut la primature, lâche le sénateur Andris Riché qui dit faire l’objet de menaces de la part des « rats qui sortent de leur trou ». Sans écarter la possibilité de d’accorder un vote favorable à l’énoncé de politique générale du Premier ministre investi, le sénateur de la Grand-Anse déclare qu’il ne peut voter que pour celui dont les pièces ont été soumises à l’examen des parlementaires.

Photo : Lesly Dorcin

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top