signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Faits divers

Pour une prise en charge des documents et des archives

Radio Signal FM
Microphone

Un forum de deux jours sur la gestion des documents et des archives de l’administration publique prend fin ce mardi 25 juin à Port-au-Prince, à l’initiative de la Primature et de l’Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH)

Ouvert aux directeurs généraux et aux cadres de l’Administration Publique, ce forum dont le thème est « Assurons la continuité de l’Etat par une gestion efficace des documents et des archives de l’administration publique » vise le renouvellement des connaissances pratiques et théoriques des participants. Il est aussi question de sensibiliser les concernés sur l’importance des archives et de la documentation dans la planification du futur», si l’on en croit Uder Antoine, coordonnateur de l’OMRH.

« Une bonne gestion des archives nationales assoie une identité nationale, supporte la formation de l’Etat Nation, tout en en étant un des éléments d’appréciation d’une bonne gouvernance », a-t-il soutenu, ajoutant : « sans une bonne gestion de nos archives, c’est-à-dire sans mémoire, nous posons quotidiennement des jalons pour continuer à ignorer notre racine, notre identité de peuple, nos droits, notre itinéraire, une réelle incompréhension de nos liens avec les autres, et les différentes options, possibles qui pourraient s’opposer à la réduction de notre dépendance, et plus que tout à notre propre développement ».

Selon Lucien Francoeur, secrétaire exécutif de la primature, « un centre de documentation capable de permettre de retracer les actes de la vie de l’Etat et de la nation » était indispensable, estimant « pertinent d’adopter au plus vite toutes les dispositions pour doter le pays, d’une politique publique de gestion documentaire et des archives » après avoirs constaté les faiblesses, les manquements, et les besoins dans le secteur.

Le directeur des archives nationales d’Haïti, Wilfrid Bertrand s’est réjoui que ce forum permette de marquer une rupture avec les vieilles pratiques. « Nous sommes là aujourd’hui pour réparer le tort fait à la mémoire haïtienne, nous sommes là aussi pour instaurer de façon définitive la bonne gouvernance », a-t-il expliqué, déplorant que 2 millions 500 Haïtiens sont totalement inconnues de l’Etat parce qu’ils ne disposent pas de papiers.

Wilfrid Bertrand a appelé les cadres, les directeurs généraux, les archivistes, les bibliothécaires à se joindre à l’Etat haïtien afin de jeter les bases d’une prise en charge de la documentation administrative dans tous les organismes publics.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top
Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 sur Signal FMLISTEN LIVE
+