signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Education

Première session des examens du bac permanent

La première session des examens du bac permanent pour les candidats du bac 2ème partie (philo) de l’année académique 2014-2015 a démarré ce lundi 15 décembre.  9 307 candidats à travers les dix Directions départementales de l’éducation participent à ces épreuves qui prennent fin ce jeudi. La première journée s’est globalement bien déroulée au niveau national.

Tous les rapports émanant des différentes directions départementales le confirment : la première journée du bac permanent s’est déroulée sans incident dans tous les centres d’examens retenus. Les consignes et l’horaire sont respectés, le personnel enseignant mobilisé est à son poste, se réjouit Joseph Job Maurice, le Directeur de l’enseignement secondaire du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle(MENFP).

Une visite dans plusieurs centres d’examens dans la région métropolitaine de Port-au-Prince notamment au Lycée national de Pétion-Ville n’a pas démenti le bilan des responsables du MENFP en charge de l’organisation des examens.

Les candidats disent apprécier le bon déroulement du processus d’organisation des examens et la qualité des premiers textes de philosophie et de biologie qui leur ont été soumis ce lundi. Sur ce point, M. Joseph confirme qu’un travail de fond a été effectué pour le montage desdits textes. Clarté et compréhension furent deux mots clé qui ont guidé le travail pour la finalisation de l’opération.

Au total, 9 307 candidats prennent part à ces épreuves officielles qui s’inscrivent dans la dynamique de la réforme éducative en cours. En effet, suivant le point 4 des douze mesures, des sessions d’examens sont prévus au cours de l’année académique pour les candidats recalés de philo. Les candidats de rhéto, doivent, quant à eux, composer dans leur école respective et faire la preuve de leur réussite avant de passer en classe supérieure.

La dimension pratique qui sous-tend cette décision est de permettre à ces candidats, après la réussite de ces épreuves, de s’orienter vers une formation professionnelle ou universitaire, sans attendre le début de la nouvelle année académique. 

Conformément aux nouvelles dispositions adoptées pour la surveillance et la correction des copies, le personnel est constitué uniquement d’enseignants en poste, affecté à un établissement scolaire. Sa participation au bac permanent fait donc partie de ses tâches normales en tant qu’enseignant. Une gratification leur sera offerte pour faciliter leur déplacement.

Contrairement à ceux qui redoutaient cette nouvelle formule promue par les douze mesures, les enseignants-surveillants et les enseignants-correcteurs ont apporté leur soutien au nouveau schéma défini par le MENFP. Une initiative qui  vise à alléger le poids financier du déroulement des examens d’Etat dans leur globalité et redonner à cette opération sa vraie valeur pédagogique et non une activité marchande.

La correction des copies qui démarre dès ce mercredi 17 décembre, doit durer cinq jours. Notons qu’une séance de formation sur les principes de mesures et d’évaluation pédagogique et l’éthique a été organisée à l’intention des 344 enseignants-correcteurs recrutés, sur instruction du ministre Nesmy MANIGAT.  L’objectif est d’améliorer le processus de correction des copies des candidats.

Sciences sociales et Chimie sont les deux épreuves sur lesquelles les candidats seront évalués le mardi 16 décembre. Mathématiques et Anglais pour la journée de mercredi. Et Physique pour la dernière journée du jeudi 18 décembre avec l’espagnol dans l’après-midi uniquement pour la philo C.

Source :MENFP

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top