signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Protégeons l’environnement, conservons la biodiversité

Amour-du-crapaudart

Protégeons l’environnement, conservons la biodiversité

Au terme d’une exploration des communes de la côte Sud d’Haiti, des jeunes n’ont pas caché leur appréhension par rapport à leur avenir en raison du déboisement intensif qui se poursuit au niveau des montagnes. Ces dernières pourraient se transformer en des chaines de pierres défavorables à toute forme de vie si rien n’est fait aujourd’hui même pour inverser la tendance, s’inquiètent-ils. Alors âgés d’une trentaine d’années en 2033, ils auront, en effet, à subir les conséquences d’une catastrophe écologique irréversible.

 

Les notions apprises sur le changement climatique et ses impacts néfastes sur l’environnement, et en particulier sur la biodiversité, lors d’un séminaire organisé par Panos au centre de formation de Siloé à Camp Perrin, du 27 au 30 mars, ont stimulé la capacité de réflexion de ces jeunes de moins de 18 ans sur la dégradation des écosystèmes. Ils en sont arrivés à une certaine prise de conscience sur la nécessité de conserver la biodiversité. Ce qui implique le respect de la vie de toutes les espèces végétales et animales participant à la préservation de la nature.

« Autrefois, je prenais plaisir à tuer les crapauds et les petits lézards. Je ne savais pas s’ils avaient une importance dans l’environnement. Grace à la formation de Panos, j’ai appris qu’ils nous protègent notamment contre l’invasion des insectes nuisibles », ont déclaré Christopher et Emmanuela.

La grande majorité des 25 jeunes issus de différentes communes de la côte Sud, du Sud-est et de l’Ouest, dans un premier temps, éprouvaient une certaine crainte à participer aux recherches de crapauds dans les bois en pleine nuit. Ceux qui ont pris part à cette séance sont heureux d’en avoir capturé six et se sont rendu compte que ces espèces sont totalement inoffensives.

«Plus jamais je ferai souffrir les crapauds voire les tuer. Je demanderai à mes amis de les protéger aussi », a promis Jean-Vacson, 11 ans.

Mais le gros des efforts doit être déployé dans les mornes, estiment-ils. Les sujets choisis dans le cadre d’un magazine photos qui sera produit par Frame of Mind de concert avec Panos Caraïbes et Société Audubon, portent sur le déboisement, le reboisement, l’agriculture sarclée, et l’importance des arbres fruitiers.

 «Les arbres nous fournissent de l’oxygène, de l’eau, de la nourriture. La vie est impossible sans eux », rappellent Lovely et Wolnique qui participent depuis 2011 aux activités de formation et de sensibilisation de Panos sur l’environnement.

Une Haiti verte est pour demain, rêvent les 25 enfants et adolescents qui ont participé à la semaine de formation et d’exploration dans la zone tampon du parc national Macaya. Pour avoir constaté le niveau de dégradation accélérée de l’environnement, ils comptent jouer leur rôle de leaders communautaires en utilisant toutes les connaissances en photographie et communication assimilées pour faire comprendre à tous qu’il y a urgence d’agir et maintenant.

CR//

Photo : CossyRoosevelt

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top