signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Environnement

Reboiser pour redonner vie à l’environnement

Un hectare de terre en pente dans la localité de Millet à Kenscoff menacé par le phénomène de l’érosion  a bénéficié de l’attention de plusieurs organisations communautaires œuvrant dans le domaine de l’environnement. Samedi 27 avril, elles étaient une dizaine à mobiliser leurs membres dans le cadre d’une journée de sensibilisation et de reboisement au cours de laquelle quelque 2000 plantules, en grande partie des caféiers, ont été distribuées. 

 

Des enfants et des jeunes des deux sexes en provenance de plusieurs quartiers de Millet et de Duplan se sont mis de la partie accordant ainsi une importance capitale à cette campagne de reboisement qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de renforcement des capacités des communautés à s’impliquer dans les prises de décision concernant leur avenir. Conscients des conséquences de la dégradation avancée de l’environnement causée par le déboisement massif au niveau des bassins versants, les participants ont pris l’engagement de protéger chaque plantule mise en terre.

«En raison du déboisement continu, la production agricole nationale est aujourd’hui insignifiante. Nous sommes obligés de tout importer de l’étranger, en particulier de la République Dominicaine. L’on assiste à l’augmentation constante du taux de chômage et à l’aggravation de la pauvreté en Haiti», a notamment souligné le coordonnateur de l’Association des Jeunes Eclaireurs pour le Développement d’Haiti (AJECDHA) Henock Saint-Thomas, insistant sur la nécessité de reboiser les mornes pour redonner vie à l’environnement.

Cette journée de reboisement organisée avec l’assistance technique de Panos Caraïbe est la deuxième d’une série de campagnes du genre touchant les zones qui peuvent être réhabilitées, a indiqué l’agronome Daphnée Charles qui intervenait à titre de consultante. Après Kenscoff c’est autour de Léogane de réaliser la prochaine journée de sensibilisation et de reboisement  le 18 mai de cette année.

La grande majorité des arbres fruitiers et forestiers plantés à Fonds-Verettes le 17 mars dernier ont survécu grâce à la brigade de surveillance et de protection mise sur pied par la Fédération des associations pour le développement de Fonds-Verettes (FADEV). Cette même structure sera effective dans les zones ciblées par ledit projet supporté financièrement par la Fondation Macarthur.

Parallèlement aux activités de reforestation, des organisations de la société civile à Thiotte et Cayes Jacmel/Marigot ayant participé aux rencontres communautaires sur les changements climatiques et la biodiversité ont opté pour la production et la diffusion d’émissions de radio en vue de sensibiliser et d’impliquer la population dans les efforts de protection de l’environnement.  

Le projet post-séisme de la Fondation Macarthur volet renforcement des capacités de communication des communautés  exécuté par Panos Caraïbe cible en particulier les départements de l’Ouest et du Sud-est.   

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top