signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Culture et loisirs

Savannah, un pan d’histoire à exploiter

Savannah un pan dhistoire exploiter

Savannah, un pan d'histoire à exploiter

À l’invitation de la Société Haïtianno-Américaine d’Histoire (SHAH), la Ministre de la Culture, Mme Dithny Joan Raton et son collègue du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger (MHAVE), M. Robert Labrousse, ont pris part, 9 octobre, à la célébration du 8ème anniversaire du Haitian Memorial Monument à Franklin Square, Savannah (GA).

En 2007, avec le soutien de la Mairie de la ville américaine (Savannah), les haïtiens de la SHAH sont parvenus à ériger un monument au Franklin Square en mémoire des Chasseurs Volontaires de Saint-Domingue (Haïti), descendants d’esclaves ayant participé à la guerre révolutionnaire des Etats-Unis aux côtés des indépendantistes américains en 1779.

Lors de son intervention, Mme Raton a fait remarquer que : « La Diaspora haïtienne peut se targuer d’avoir un temple du souvenir sur la terre américaine, de se sentir chez elle à Savannah où le sang de ses ancêtres a coulé pour la conquête de la liberté et de l’indépendance américaine. Elle peut mettre en valeur ce monument par des visites touristiques et en faire un pôle de pèlerinage culturel où les familles haïtiennes expatriées viennent se délecter au souvenir de la geste historique de leurs pères, et se remémorer les sacrifices et les souffrances qui ont projeté les colonies d’Amérique sur le podium du monde libre comme la plus grande puissance du monde ».

Plus loin, la titulaire du Ministère de la Culture (MC) a exhorté la communauté haïtienne résidant aux Etats-Unis à la considération du site de Savannah comme un symbole dont l’une des vertus serait de réhabiliter la perception du pays à l’échelle internationale.

Entre cérémonie commémorative, soirée culturelle et festival, nos compatriotes de Savannah ont eu droit à deux (2) jours de célébrations de la vaillance militaire et de l’éloquence politique de ses héros, qui sont partis des caraïbes pour venir planter l’étendard de la liberté sur le sol étatsunien.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top