signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Sur la nécessité de ratifier l’Accord de Partenariat Économique

Dire que le pays est ouvert à l’investissement étranger, c’est un leurre, a  déclaré Chenet St-Vil lors d’un séminaire organisé par le Bureau de coordination et de suivi des Accords de la CARICOM, de l’OMC et de la ZLÉA à l’intention des journalistes. Il s’agissait pour le responsable du BACOZ de taire les rumeurs selon lesquels Haïti a déjà ratifié l’Accord de Partenariat Économique.

La ratification de l’Accord de Partenariat Économique (APE) constitue un avantage important  pour le peuple haïtien, selon Chenet St-Vil. Le responsable du Bureau de coordination et de suivi des Accords de la CARICOM, de l’OMC et de la ZLÉA (BACOZ) rapporte qu’avec  les dispositions prises dans l’APE, les pays membres du CARIFORUM pourront échanger librement sur le plan commercial avec les pays de l’Union Européenne.

Le second avantage de l’APE, c’est qu’il permettra à Haiti d’acquérir une certaine autonomie financière, renchérit M. Saint-Vil.

Les journalistes, présents au séminaire tenu le jeudi 29 mai 2014, disent relever des faiblesses dans l’Accord de Partenariat Économique. Il revient donc à l’État haïtien de prendre des mesures, soulignent-ils, pour empêcher les produits de la « liste d’exclusion » d’envahir notre marché, et  d’éviter une concurrence déloyale avec la production nationale.

Rappelons que c’est en 2010 qu’Haïti a signé cet accord. Le Bureau de coordination et de suivi des Accords de la CARICOM, de l’OMC et de la ZLÉA, en charge des négociations commerciales entre Haïti et l’International, est revenu à la charge en relançant les débats autour de ce dossier pour montrer qu’Haïti aurait intérêt à ratifier l’APE.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top