signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Un projet qui fragilise Michel Martelly

Michel Martelly

Le président haïtien envisagerait d’écourter le mandat des parlementaires élus en 2009 qui expire en janvier 2015, en le limitant au deuxième lundi du mois de janvier 2014.

Une idée qui suscite déjà la colère de plusieurs parlementaires dont le député Emmanuel Fritz Bourgeolly qui met en garde le chef de l’état contre une telle décision anticonstitutionnelle. Il propose au président Michel Martelly d’organiser des élections générales et de jeter l’éponge au cas où il se sentirait incapable de continuer à diriger le pays.  

Partageant la position du député Emmanuel Fritz Bourgeolly, le vice-président du bloc minoritaire « Parlementaires pour le renforcement institutionnel (PRI)», Joseph Wilbert Deshommes, croit que ce projet ne passera pas, quelle que soit la formule qui sera utilisée par le pouvoir en place.

A l’instar de son collègue Emmanuel Fritz Bourgeolly, Patrick Joseph dit comprendre le jeu du chef de l’Etat qui veut instaurer un pouvoir totalitaire en Haiti. Le parlementaire entend battre la grosse caisse pour soulever l’opinion nationale contre ce projet pour porter le président Martelly à réviser à la baisse ses ambitions.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top