signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Yvon Feuillé appelle à consolider le verdict prononcé par la Cour interaméricaine contre la République dominicaine

Microphone

Yvon Feuillé plaide en faveur d’une meilleure exploitation des différentes décisions prises à l’encontre de la République dominicaine.  L’ancien sénateur Lavalas suggère que des organisations, même sans le secours du Gouvernement haïtien, montent des dossiers dénonçant les pratiques à caractère  xénophobe de la République Dominicaine jusqu’à ce qu’elle perde sa place sur la carte des destinations touristiques mondiales.

En effet, la Cour interaméricaine des droits de l’homme a condamné mercredi la République dominicaine pour violation des droits à la nationalité et pour déportations illégales de citoyens dominicains et de ressortissants haïtiens.Dans son verdict, la Cour appelle la République dominicaine à prendre toutes les dispositions afin d’empêcher la mise en application de l’arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine et toute loi empêchant la jouissance de la nationalité à toute personne née sur le territoire dominicain.

L’Etat dominicain ne peut pas y échapper, selon le dirigeant du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH). Me Gédéon Jean a fait savoir que la République dominicaine doit appliquer l’arrêt rendu par la Cour interaméricaine des droits de l’homme compte tenu de la portée contraignante de la décision.

Le verdict de la cour n’est qu’un pas, indique Yvon Feuillé préconisant une attaque frontale contre la République dominicaine qui, selon l’ancien sénateur, demeure une menace permanente pour Haïti. Pour sa part, Stanley Lucas croit qu’il est possible d’atteindre les résultats escomptés sans passer par l’approche frontale suggérée par M. Feuillé d’autant plus que ces deux pays sont liés par l’avenir, ajoute-t-elle

Discrimination raciale, violation de liberté individuelle, détention et déportation illégales, violation du droit à la garantie et à la protection judiciaires, sont entre-autres accusations retenues par la Cour contre l’Etat dominicain.

« La Cour a conclu que l’Etat dominicain est responsable de la violation du droit à la reconnaissance juridique, du droit à disposer d’un nom et d’une nationalité et, par toutes ces violations, du droit à l’identité », peut-on lire dans le verdict de la Cour interaméricaine des droits de l’homme.

Yvon Feuillé appelle à consolider le verdict prononcé par la Cour interaméricaine contre la République dominicaine was last modified: by
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top