signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Politique

Haïti : trois manifestants arrêtés et plusieurs autres fouettés

Au moins trois individus arrêtés et plusieurs autres fouettés par des agents de la police nationale d’Haïti lors de la manifestation anti-gouvernementale tenue le 1e mai, à Port-au-Prince, à l’appel du MOPOD et de la FOPARC. La situation s’est tendue en raison d’un brusque changement de parcours. Les manifestants voulaient se rendre devant le palais national, bâtiment inaccessible aux protestataires.   

Environ 700 manifestants, l’air pacifique, sont partis, à 10 h 40, de la place perpétuelle au Bel-Air. Sur la route de Delmas, la foule s’est renforcée. Les propos adressés au chef de l’Etat aussi.

Le cortège des anti-Martelly a poursuivi sa route sans incident jusqu’à la première impasse Lavaud. C’est à cet endroit qu’un face-à-face entre des manifestants et des policiers a commencé. Un policier de l’UDMO a braqué une arme sur un manifestant suspecté d’avoir lancé des pierres sur un camion de la PNH. Plus loin, bloc Lycée Marie-Jeanne, une autre équipe de l’UDMO s’est servi d’un canon à eau pour disperser la manifestation. Ensuite, les agents de l’ordre ont procédé à l’arrestation de trois jeunes dont deux sont reconnus comme des étudiants de l’École Normale Supérieure et de la Faculté d’Ethnologie.

A Sans-Fil, la tension s’est intensifiée. Des manifestants ne voulaient plus  respecter le parcours défini par les organisateurs. A coups de gaz lacrymogènes,  des policiers tentaient de les disperser. Certains ont pris la fuite, mais d’autres ont contre-attaqué en lançant des pierres.

Pour la énième fois, les protestataires n’ont pas pu toucher les pieds du marron inconnu et hisser le drapeau de la mobilisation devant le palais national. Ils promettent de revenirà la charge, le 14 mai 2014.  

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top