signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Le devoir de protéger la société contre les méfaits d’une loi

Une commission de neuf députés a été créée en vue d’analyser en profondeur le texte de loi sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Le président de la chambre basse Jean Tolbert Alexis dit constater certaines anomalies dans ce document qui a été voté par le sénat de la république le 28 février dernier…

« Si quelqu’un décide de partager certaines informations relatives au blanchiment de capitaux avec son avocat, ce dernier devient automatiquement le complice de son client. C’est anormal et inacceptable », a notamment dénoncé Me. Jean Tolbert Alexis qui y voit une violation des droits des avocats et des notaires.

Le vice-président de l’Assemblée nationale a indiqué que ladite Commission prendra le temps qu’il faut pour analyser et apporter les modifications nécessaires au document avant de l’approuver et le retourner au Grand corps. Pour l’heure, les acteurs directement concernés se réunissent pour faire valoir leur point de vue.

Théoriquement, les parlementaires haïtiens ont jusqu’au 30 mai pour le voter. A l’expiration de ce délai, Haiti risque d’être pénalisée pour son refus manifeste de lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top