signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Société

Le Lion Fish donne du « zizirit » à Anse-à-Pitres

poisson-C

Le Lion Fish donne du « zizirit » à Anse-à-Pitres

Un matin de juillet 2008, alors que Jacques conclue sa journée de pêche par une bonne prise, d’étranges petits poissons s’agitent dans son filet. Curieux comme lui seul, il attrape l’un d’entre eux. Une douleur survient soudainement obligeant le pêcheur à jeter sa proie, quelques secondes après.

 

Les épines de la nageoire dorsale de cet individu marin se sont enfoncées dans la paume de sa main droite. Quelques minutes après, Jacques ne pouvait plus supporter sa tête.

Depuis, le Lion Fish qui venait de s’établir dans la mer d’Anse-à-Pitres, est baptisé « zizirit ».

Antoine Lionique, le président de l’Association des pêcheurs d’Anse-à-Pitres révèle que Jacques n’est pas le seul à avoir été victime du zizirit. Ce poisson de 38 centimètres de long environ, aussi laid qu’un piranha, contient une toxine violente qui peut provoquer des dégâts sur le système nerveux, à en croire certains biologistes. L’ayant compris, les pêcheurs haïtiens arrachent ses nageoires à l’aide d’un objet tranchant pour prévenir tout risque. Le sacrifice en vaut la peine. Car, le Lion Fish est très demandé.

« Je reçois pas mal de commandes de la République Dominicaine, et nous pêchons tellement de zizirit qu’on en trouve de moins en moins », a déclaré Antoine Lionique qui n’était pas en mesure d’affirmer que le Lion Fish exterminerait de petites espèces marines à Anse-à-Pitres.    

Les premières découvertes de ce poisson muté datent de 1994 en Floride, après que six d’entre eux se soient échappés d’un aquarium détruit par l’ouragan Andrew en 1992. Son extension est depuis très importante. Le Lion Fish a été repéré dans le nord et sur toute la côte Est des USA jusqu’à New York quelques années plus tard. En 2000, ils atteignent les Bermudes, et envahissent progressivement toute la mer des Caraïbes entre 2006 et 2011.

Cossy Roosevelt

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top