signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Gouvernement

Lancement du plan d’éradication de la pauvreté extrême

Le Premier ministre Laurent Lamothe, accompagné du ministre des Affaires Sociales et du Travail, Charles Jean Jacques, de la ministre déléguée, chargée auprès du Premier ministre des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Rose Anne Auguste, a lancé, le mardi 13 mai, le plan national de lutte contre la pauvreté extrême qui vise à réduire, d’ici à 2015, la pauvreté et à étendre les interventions du gouvernement sur tout le territoire national.

À cette cérémonie qui s’est déroulée à l’hôtel Royal Oasis, autour du thème : « Pensons et luttons pour une Haïti sans pauvreté », ont pris part différentes personnalités venues de divers secteurs, entre autres, le représentant de la Conférence épiscopale, Mgr Pierre André Dumas, des membres du corps diplomatique dont l’ambassadeur de la République de France, Patrick Nicoloso ainsi que de nombreux acteurs de la société civile.

 « Le peuple haïtien a dû attendre plus de deux siècles avant qu’un gouvernement ne vienne avec un programme social qui couvre tous les départements du pays », a déclaré, d’entrée de jeu, le Premier ministre Lamothe qui renouvelle sa détermination à supporter jusqu’au bout les plus démunis en vue de changer les conditions de vie de la population haïtienne.

« La pauvreté n’est pas naturelle, ce sont les hommes qui la créent…et qui la vaincront », a également soutenu monsieur Lamothe qui a fait remarquer que le gouvernement dispose d’un commando dont la mission est de lutter contre la misère et de placer le pays sur la voie du progrès et du développement durable.

« Dwat devan pou yon Ayiti pi djanm pou tout pitit li », a, pour sa part, lancé la ministre Rose Anne Auguste dans un discours qui témoigne, à travers les programmes sociaux, notamment « Ede pèp », de la détermination du gouvernement de permettre aux citoyens d’accéder à une vie meilleure.

La ministre a également rappelé la ferme volonté de Michel Joseph Martelly, d’accompagner le peuple haïtien et d’offrir au reste du monde, une autre image d’Haïti. Ces programmes sociaux, poursuit-elle, constituent un effort de solidarité du gouvernement en faveur des plus défavorisés tout en respectant l’intégrité et la dignité de la personne humaine.

Ce plan est une démarche qui tend vers des  résultats concrets, a expliqué, d’un autre côté, le ministre des Affaires sociales, Charles Jean Jacques qui croit que la protection sociale est un outil incontournable dans la lutte contre la pauvreté extrême.

Aussi est-il revenu sur l’importance de ce programme qu’il estime être un outil de croissance qui aide à définir la politique sociale du gouvernement. À cet effet, il recommande, entre autres, la mise en place d’un système d’assurance sociale durable et inclusif, permettant aux citoyens de bénéficier  de certains services de base indispensables à leur mieux-être.

Photo : Lesly Dorcin

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top