signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Coopération

Lancement de deux programmes de sécurité alimentaire

Dans le cadre de la coopération entre l’UE et Haïti, l’Union européenne et le Gouvernement haïtien ont procédé officiellement à la signature de deux conventions de financement pour le programme de sécurité alimentaire 2013 et le Programme d’appui à la prise en compte du changement climatique et, d’un montant respectif de 7,3 et 6 millions d’euros. La mise en œuvre de ces deux nouveaux programmes débutera respectivement à la fin de l’année 2013 et au premier trimestre 2014.

 

Renforcement des capacités de l’Etat à produire et à gérer des données agricoles

La convention sur le Programme thématique de sécurité alimentaire 2013 vise à renforcer les capacités de l’Etat à produire et à gérer des données agricoles pertinentes de façon à disposer d’un outil statistique efficace pour la prise de décision. Au niveau local, le Programme permettra d’accroitre les performances des entités déconcentrées des ministères, notamment les directions départementales.

Intégration des aspects liés au changement climatique dans les politiques de développement

La convention sur le programme d’appui à la prise en compte du changement climatique vise quant à elle à intégrer les aspects liés au changement climatique dans les politiques de développement. Ce programme, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative Alliance mondiale contre le changement climatique de l’Union européenne (AMCC), compte parmi ses objectifs de renforcer les capacités étatiques en matière d’adaptation au changement climatique.

La sécurité alimentaire : un enjeu central pour le développement d’Haïti

A l’occasion de cette cérémonie, l’ambassadeur de l’Union européenne, Javier Nino Perez, dit croire qu’il est devenu primordial d’intégrer la lutte contre le changement climatique dans nos stratégies de développement pour contrer ses conséquences néfastes à la fois sur l’agriculture, les ressources naturelles et les conditions de vie des  populations les plus vulnérables. Ce programme que l’UE initie avec le ministère de l’Environnement permettra non seulement de renforcer les acteurs institutionnels du secteur, mais aussi de promouvoir des actions très concrètes qui soient bénéfiques à l’environnement et nous orientent vers un développement durable, selon M. Perez.

L’amélioration de la sécurité alimentaire constitue un enjeu central pour le développement d’Haïti et le bien-être de la population. Ce secteur figure parmi les priorités de notre coopération avec Haïti, a ajouté l’ambassadeur de l’Union européenne.

La sécurité alimentaire passe par une augmentation de la production agricole locale

Le ministre de l’Agriculture, Thomas Jacques, estime que la Sécurité alimentaire en Haïti passe inévitablement par une augmentation certaine et durable de la production agricole locale, laquelle reste conditionnée par notre capacité à promouvoir une agriculture plus résiliente et mieux adaptée aux changements climatiques.

L’initiative apportera une note de soulagement à la dégradation environnementale

Pour sa part, le ministre de l’environnement, Jean François Thomas, a souligné que le ministère de l’Environnement ne peut que se réjouir et appuyer cette belle initiative de l’Union européenne qui apportera une note de soulagement à cette situation de dégradation environnementale et ses conséquences.

L’Ordonnateur national, Jean Edner Nelson, qui est l’interlocuteur du gouvernement auprès des partenaires européens, a précisé que ces deux conventions interviennent à point nommé, a un moment où le gouvernement s’engage dans une profonde réflexion sur la stratégie de développement national qui a donné naissance au plan Stratégique de Développement d’Haiti (PSDH). M. Nelson souligne que la signature de ces deux conventions témoigne de l’importance que revêt aux yeux de l’Union européenne l’appropriation de l’aide au développement par l’Etat haïtien, à travers l’implication des ministères de l’Agriculture et de l’environnement, maitre-d’œuvres de ces différents programmes.

Les actions prévues

Parmi les actions prévues dans le cadre du Programme d’appui à la prise en compte du changement climatique figurent la conduite d’études et d’évaluations : construction en matériaux adaptés, substitution du charbon de bois  par d’autres sources d’énergie renouvelables, ou encore la diversification des moyens de subsistance  et des revenus adaptés qui entraineront une moindre dépendance vis-à-vis des ressources naturelles.

En ce qui concerne le Programme thématique de sécurité alimentaire, une attention particulière sera aussi  portée a la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables du Nord-Ouest et de l’Artibonite, notamment en développant leurs moyens de subsistance et de production, en diffusant de nouvelles techniques de production et en créant des filets de sécurité.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top