signal-logo

player-onplayer-on
ON AIR 24/24

Numéros de téléphone:
(509) 47.14.22.64 | +1.305.407.2119
Coopération

Un pas vers la renaissance des Forces armées d’Haïti

militairesart

Un pas vers la renaissance des Forces armées d’Haïti

Le président de la République a reçu, au palais national, onze officier-ingénieurs et trente soldat-techniciens gradués des écoles Eloy Alfaro et los Vencedores del CENEPA de l’Equateur, mercredi 4 septembre 2013, selon un communiqué du Bureau de la présidence.

 

Cette rencontre, qui se voulait une cérémonie d’hommage à ces jeunes qui viennent de passer dix mois en formation militaire en Equateur, s’est déroulée en présence notamment de l’Ambassadeur équatorien en Haïti, des membres du Cabinet ministériel et du Cabinet du Président de la République, de représentants de la PNH et des parents de ces officiers et soldats, poursuit le palais national.

Ces jeunes sont le fruit de la promesse électorale du président de la République de remobiliser les Forces Armées d’Haïti sous forme d’une force de défense nationale. Celle-ci sera principalement affectée à la surveillance de nos frontières, à la lutte contre la contrebande et les trafics illicites, à la vigilance environnementale, à la protection civile, etc. « En vous accueillant aujourd’hui comme officier-ingénieurs et soldat-techniciens, il me vient le sentiment exaltant de ressusciter le Corps du Génie militaire haïtien, de poser la première pierre d’un panthéon où la jeunesse haïtienne viendra périodiquement se ressourcer et puiser des leçons de discipline et de dévouement, le culte du civisme et du sacrifice au service de la Patrie immortelle », a déclaré le président Martelly.

Le Chef de l’Etat en a profité pour exprimer publiquement les remerciements du peuple haïtien et de son Administration au Président équatorien, M. Rafael Correa qui a accepté d’accueillir ces jeunes et de leur accorder les bénéfices d’une solide formation en génie militaire.

Ces quarante et un jeunes officier-ingénieurs et soldat-techniciens vont suivre un stage pratique à la Petite-Rivière de l’Artibonite jusqu’au mois de décembre, sous la direction du Contingent équatorien, appelé à laisser le pays définitivement. Après quoi, ils auront à prendre charge à leur tour, conclut le palais national.  

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités à la une

To Top